Un univers alternatif de DC en création coopérative.
 
Bienvenue sur Earth Alpha! Prenez un cookie et installez- vous!
Faîtes un geste pour la planète: VOTEZ! Un top- site de voté = un pingouin adopté!

Partagez|

[OVER]Une longue croisière tranquille [PV: Temsca]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

avatar


Messages : 78
Date d'inscription : 31/12/2015
Age : 24


MessageSujet: Re: [OVER]Une longue croisière tranquille [PV: Temsca] Jeu 11 Fév - 20:28

"C'est là!"

Le brouillard se dissipait peu à peu, révélant une mer calme, sans la moindre vague. Et pourtant, c'était "là", je l'avais sentis, il arrivait... Il n'y avait aucun son, sauf les battements de mon coeur qui vibraient dans l'air. Puis, brusquement, "là", la mer se souleva et se fendit en deux, alors qu'une carcasse de navire la transperçait depuis le fond. C'était un navire pirate, ayant appartenu à un corsaire hait. Il fut l'objet d'une immense traitrise de la part de la royauté anglaise et avait subir d'énormes pertes lors d'une attaque surprise de celle- ci. En effet, les colons avaient utilisé un honnête capitaine et son équipage pour qu'ils soient leur fer de lance face aux Espagnoles qui faisaient de la contrebande, en passant par les caraïbes. Sauf que ces contrebandiers agissaient au nom de leurs propres dirigeants. Et quand ces derniers signèrent un traité de non- agression avec l'Angleterre, ils demandèrent en compensation qu'on coule la bateau qui avait servi à les repousser auparavant. Une demande cruelle, mais exécutée. Le prix en valait la chandelle.

"La plus part moururent, mais les survivants gardèrent en eux les sentiments féroces envers leurs anciens alliés colons. Ces émotions donnèrent naissance, par un enchevêtrement d’événements surnaturels complexes, au Hollandais volant et son équipage."

J'avais parlé à haute voix pour moi- même, tout en me rapprochant de l'épave devant nos yeux. Les quelques personnes l'ayant remarqué sortirent pour le photographier, les fous!

"Je vais m'entretenir avec le capitaine un moment, peut- être qu'on peut encore négocier..."

Je me laissai tomber au sol, assis en tailleur, fermant les yeux pour me plonger dans une profonde méditation. Pendant de longues secondes, j'utilisais mon lien spirituel avec les forces de la nature me venant du sang druidique gagné au cours d'une partie de poker face à un druide, afin de me connecter au navire. Son bois était l'ancrage parfait, bois qui ne m'opposa aucune résistance, me prenant pour un druide. Le Green lui- même me servit de tribune où je me posai pour accéder au coeur du vaisseau, son âme en quelque sorte. Le capitaine n'était pas là, mais ayant toujours un lien avec cet endroit, il put me parler directement dans ma tête.

"Bonjour, mage. Viens- tu me prier pour ton salut?
- Oui, en quelque sorte. J'aimerais que tu revoies ton jugement à propos de ce bateau, je suis sûr que je peux faire quelque chose pour toi en échange de ton retrait.
- Tu n'as rien à m'apporter John, rien dont j'ai réellement besoin. Les âmes des défunts me suffisent.
- Ah oui? Et tu crois pouvoir continuer longtemps comme ça? A jouer avec la vie de pauvres gens? Je suis venu, ne crois pas que d'autres ne le pourraient pas, bien plus puissants et plus talentueux que moi."

Je pensais notamment à Timothy Hunter, dommage que je ne l'avais pas sous le coude celui- là. Le silence se fit, l'esprit supérieur cogitait. Finalement, j'entendis l'équivalent d'un rire.

"Tu es bien effronté pour quelqu'un qui vient demander un service!
- Non tu te trompes, c'est à toi que je tente de rendre service en te proposant un marché, accepte tant que tu le peux encore.
- Ton arrogance ne me plaît pas, je suis en position de force, mon armée est très nombreuse et toi... Tu n'as qu'une femme. Je serai bientôt là, plus rien ne pourra vous sauver."

La connexion fut immédiatement interrompue, je revins à moi. Ce salopard n'avait jamais été dans ce vaisseau, il logeait autre part. Et grâce à ce petit entretient, je savais bien où, je n'avais jamais misé sur ce marché de toute façon. Je cherchais seulement à confirmer mes doutes. Malheureusement, j'avais aussi compris qu'il n'était plus très loin, ce qui voulait dire qu'on était tous déjà presque mort. Je me relevai et me tournai vers ma compagne d'infortune, ignorant les touristes excités.

"Ce navire est la clef, mais l'esprit du capitaine est trop vieux, trop puissant, pour mourir simplement en détruisant son domaine originel... Il faut le renvoyer à l'intérieur de la même manière que tu as détruit les zombies tout à l'heure. Je sais ce qu'il possède, il nous faudra bien plus qu'un balai pour lui exploser le cerveau. Il nous faut une arme à feu, un fusil de préférence. Je vais essayer de l'enchanter pour décupler sa puissance en y ajoutant le bon sort de dissipation, et quand je te le dirai, tu devras tirer dans la cible. Je serais out un long moment après avoir donné autant de magie, tu n'auras qu'une seule et unique chance, tu ne devras pas la rater. Tu peux me trouver ça?"

••••••••••••••••••••••••••••••••

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://earth-alpha-dc.jdrforum.com/
Invité
Invité





MessageSujet: Re: [OVER]Une longue croisière tranquille [PV: Temsca] Jeu 11 Fév - 21:31

Temsca était restée sans réagir face à l’apparition du « bateau fantôme » comme l’appelait les touristes. En fait, malgré son apparence particulière, personne ne lui prêtait vraiment attention et ce n’était pas elle qui s’en plaindrait. Elle était allergique aux questions idiotes. En d’autres circonstances, on lui aurait posé des questions sur son armure, ses armes, l’excroissance qu’elle avait dans le visage… Très peu pour elle. Là au moins elle pouvait rester concentrée sur le problème en cours, c’est-à-dire comment faire en sorte de garder ces humains à l’instinct de survie déficient en vie. Une tâche qui pourrait s’avérer plus ardue que prévue considérant que maintenant ils étaient hors de leur cabine et sur le pont. Vraiment, ils avaient le don de lui compliquer la vie. Et c’était ça l’espèce la plus évoluée de cette planète? Préoccupant et pas qu’un peu.

Enfin bon. Constantine semblait savoir ce qu’il faisait. Semblait était le mot clé. Elle le regarda faire, tous les sens aux aguets et apparemment, une négociation invisible avait eu lieu et ne s’était pas terminée comme elle aurait dû se terminer. Si tant et si bien qu’il y avait vraiment eu une possibilité de résolution pacifique, bien sûr. Chose en laquelle Temsca ne croyait que peu. Éliminer un problème évite qu’il ne refasse surface. Trouver un compromis laisse la porte ouverte pour des ennuis futurs. Une mentalité qui n’était pas très en vogue chez les Terriens mais bon. En même temps, s’ils étaient prêts à se blesser volontairement pour aller chercher des fans sur Internet… On ne pouvait pas dire que c’était une espèce dont le fonctionnement s’axait sur la logique. C’était plutôt le contraire en fait, avec l’impression de s’axer sur la logique. Question de point de vue, en somme.

Constantine lui demanda de lui trouver une arme. Elle avait l’air de la préposée à l’équipement? Personne ne peut amener d’arme à feu sur un bateau. Même les agents de sécurité sont équipés d’armes non létales. En revanche, Temsca avait un esprit vif et un instinct naturel pour le bricolage d’urgence. Un seul coup. Un seul tir. Une seule chance. Elle n’avait donc pas besoin de grand-chose. Oui… Ce genre de navire a au moins une trousse d’urgence contenant un fusil avec fusée éclairante. En trafiquant un peu cet objet, elle pourrait le rendre plus performant et au besoin, elle passerait en mode assaut et utiliserait les facultés supplémentaires ainsi acquises pour mener à bien sa mission. Restait à trouver la trousse en question avant que les choses ne s’enveniment réellement. Elle se dirigea d’un pas décidé vers le machiniste. Il saurait où trouver le matériel.

Elle revint quelques minutes plus tard avec un pistolet lance-fusée modifié qu’elle tendit à Constantine pour qu’il fasse… Ce que font les magiciens pour rendre les trucs magiques. Au moins, avec les modifications qu’elle avait faites, le projectile n’adopterait plus une trajectoire courbe. Il faudrait qu’elle compense légèrement pour le recul mais ce ne serait pas un problème. Elle avait l’habitude avec le maniement des armes. Restait à attendre que le maitre d’œuvre derrière toute cette histoire pointe le bout de son nez et qu’elle ne manque pas son coup. Elle ne remettait pas ses compétences en doute, non, plus la stratégie de son allié. Venant d’un monde où magie et technologie sont synonymes, elle n’était pas habituée à un univers où les deux éléments étaient deux choses séparées. Il restait à espérer que cela fonctionnerait parce que sinon…
Revenir en haut Aller en bas

avatar


Messages : 78
Date d'inscription : 31/12/2015
Age : 24


MessageSujet: Re: [OVER]Une longue croisière tranquille [PV: Temsca] Ven 12 Fév - 9:47

Malgré l'apparente réticence de la belle guerrière à la chevelure d'ébène, elle s'exécuta sans poser de question. Je faisais souvent cet effet- là, n'ayant pas le charisme d'un véritable leader, ni l'imposante stature d'un Superman. Tout ce que je pouvais faire était de montrer à mes alliés qu'ils n'avaient pas vraiment le choix: c'était soit m'obéir, soit échouer. Bien que le choix paraissait simple, il donnait lieu à beaucoup de frustration. Mais ce n'était pas mon problème, tant que j'obtenais ce que je voulais, quitte à être hait.

"Retrouve- moi à la passerelle quand tu auras fini, à plus tard ~"

Je pris le chemin de cette pièce en courant, montant les escaliers quatre à quatre. En arrivant devant la porte entrouverte, j'entrai avec une apparente tranquillité. Il me fallait faire bonne impression devant le capitaine.

"Heyo Cap'taine, un peu de rhum?
- Ce n'est pas un bateau pirate jeune homme... Sans compter qu'il est interdit de boire durant les heures de travail. Que faîtes- vous ici?
- Oh oh je ne suis pas inspecteur du travail mon pote, t'as pas besoin de te justifier! Je sais très bien que tu caches ton meilleur cru quelque part par ici.
- Uhm... Je n'ai que du vin rouge.
- C'est bien assez, servez- moi un petit verre s'il vous plaît Cap'tain!"

Il sortis une bouteille et deux verres, versant le liquide rouge dans chacun d'eux, avant d'en boire un, me laissant boire le mien. Nous le dégustâmes comme de vrais pros, des experts du vin. Je reposai brutalement mon vers sur l'équivalent du tableau de bord, avant de plonger mon regard dans le sien.

"Écoutez Cap'tain, votre navire court un grave danger, vous allez devoir me faire confiance.
- Bien sûr, qu'est- ce que je dois faire?
- Virez de bord quand je vous le dirai, vous serez mignon.
- Pas de problème l'ami, je n'ai rien contre."

Juste à ce moment- là, la beauté mortelle fit son apparition, accompagnée du machiniste devenu son side- kick. Si elle avait été observatrice en arrivant devant la porte, et je pense qu'elle a été, elle aurait vu un bâtonnet d'encens fumant. L'odeur qu'elle sentait à l'intérieur de la passerelle venait de la fumée, c'était parfumé. En effet, avant d'entrer parler au bon vieux capitaine, je l'avais allumé en prononçant les bonnes formules magiques, de manière à ce que toute personne respirant cette fumée entre peu à peu dans état de docilité extrême. Il fallait un peu de temps pour que ça agisse, alors j'avais gagné ce temps comme je le pouvais, pour éviter de me faire jeter dehors avant que mon sort ne fasse effet. Maintenant, tout était presque en place, il ne restait qu'à enchanter l'arme.

"Merci ma belle, je m'occupe de ça."

J'attrapai mon feutre pour dessiner les symboles adéquats, non pas sur l'arme, mais sur le projectile. Ainsi, toute la puissance serait concentrée au maximum, augmentant la force de destruction. Le monstre qui se dirigeait vers nous n'aurait aucune chance. Je lui rendis l'arme.

"Retourne sur le pont, et reste fixée du côté opposé à celui où se trouve l'épave. Reste sur tes gardes, ta cible se montrera d'elle- même et tu sauras quoi faire. Bonne chance!"

J'attendis qu'elle s'en aille, pour m'adresser de nouveau au capitaine.

"Tenez vous prêt vous aussi, tournez la barre à la seconde même où je vous le dirai, la synchronisation doit être parfaite."

Je me laissai tomber sur les fesses, en posture de méditation. Cette fois- ci, au lieu d'atteindre le monde des esprits, je me contentais d'étendre le mien tout autour du bateau. Je ne faisais pas qu'un avec lui, je l'englobais. Je créais une alarme générale reliée à mon âme, toute personne pénétrant ou sortant de son enceinte serait immédiatement localisée par moi. Des personnes ayant les mêmes dons -potentiels ou exploités- que moi m'auraient sentit m'insinuer en eux, ce qui aurait été problématique. Mais je ne pensais pas qu'il y en avait, d'où le risque que je prenais à m'étendre comme un obèse sur un lit d'hôpital. L'animal heurta de plein fouet mon esprit, il était sur le point de frapper le bateau, par le bas.

"MAINTENANT!"

Le capitaine vira de bord assez brusquement. Les passagers furent secoués, heureusement qu'aucun d'eux n'était trop près du bord. La baleine ou cachalot, je sais jamais, bondis hors de l'eau, à une hauteur assez importante pour cacher une grande partie du ciel. Le capitaine du hollandais volant était à l'intérieur de cette grosse bête. Il avait tenté de frapper l'avant du bateau par le bas, afin de le retourner. La plus part des gens seraient morts sur le coup. Mais même s'il avait raté cette partie du plan, il restait la deuxième. C'était la plus destructrice. J'utilisai le micro relié à tous les hauts- parleurs du bateau.

"Vas- y! Explose sa tête avant qu'il ne pivote sur lui- même!"

En effet, la baleine était encore en l'air, sur le point de se tourner tel un gymnaste gigantesque, et frapper le bateau avec l'avant de sa tête, afin de le réduire en débris.

"Toi... Je vais t'appeler Moby Dick..."

••••••••••••••••••••••••••••••••

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://earth-alpha-dc.jdrforum.com/
Invité
Invité





MessageSujet: Re: [OVER]Une longue croisière tranquille [PV: Temsca] Ven 12 Fév - 15:25

Elle se tenait prête à intervenir. Quand le moment viendrait, elle ferait feu et neutraliserait sa cible. Tout était dans l’attente. Cette demi-seconde critique avant de presser sur la détente… Ceci dit elle n’était pas dupe. Quiconque commandait au camp d’en face ne la laisserait pas faire. Forcément, il essaierait de l’empêcher de le détruire. En tout logique c’est ce qu’elle aurait fait et… Et elle avait parfaitement raison parce que sur le pont du navire, un nouveau corps réanimé venait de faire son apparition et avant même qu’elle ne puisse faire un geste, elle se prit un jet d’eau qui devait avoir la force d’une lance à incendie en pleine poitrine. L’armure tint le coup sans mal mais le temps de magnétiser ses bottes et de reprendre une posture de combat… Voilà qui était contrariant. Il n’y avait plus de corps désarticulés sur le pont du navire. Ah si en fait…

Un énorme golem de chairs putréfiées. Un colosse mort vivant bien décidé à la faire trépasser. Ingénieux mais… Elle ne comptait pas se laisser faire. Il était temps de sortir la grosse artillerie. Elle passa en mode combat, son armure se modifiant pour lui permettre de prendre les airs, son symbiote prenant de l’expansion sur son visage, dupliquant l’excroissance de façon parfaitement symétrique et faisant apparaitre deux petites cornes sur son front. Qu’importe si c’était encore plus laid qu’avant. L’esthétisme ne sert à rien contre une créature mort vivante dont le seul objectif est de vous réduire en purée. Pistolet modifié à la ceinture et balai magique en main, elle livra depuis les airs un farouche combat à ce nouvel ennemi en se disant qu’elle devrait faire vite sinon elle risquait de manquer son unique chance d’éliminer le vrai danger dans cette histoire.

Et non. Il ne s’agissait pas de ce pervers fumeur, buveur et irrévérencieux qui jouait encore avec ses craies (et potentiellement ses billes) au lieu de se comporter en adulte responsable. On parlait ici du maitre d’œuvre derrière tous ces corps réanimés et cette curieuse histoire de possession. Quoi qu’encore… Certains vous diront que c’est une question de point de vue. En tout cas elle n’avait pas froid aux yeux, multipliant les assauts contre la créature pour percer sa garde et ultimement son cerveau. Sans son armure, elle serait probablement morte car cette chose frappait avec une puissance suffisante sans doute pour éventrer le pont du navire. Heureusement qui son peuple disposait d’une technologie considérablement supérieure. Elle triompha de son ennemi, car à ses yeux c’était la seule issue possible mais n’eut guère le temps de célébrer.

Un énorme mammifère marin, contrôlé par un esprit fou, venait de sauter hors de l’eau. Détachant de sa ceinture son arme plus ou moins improvisée, elle s’approcha grâce à la fonction « vol » de son armure de ce nouveau danger, suivit le même mouvement que lui et… Fit feu. Un tir. Un impact. Au centre de la cible. Précision 100%. Elle se posa peu après et avant que des curieux ne se présentent, elle quitta le mode combat et replaça sa chevelure de façon à dissimuler le plus possible son excroissance. Elle n’avait pas envie de répondre à des questions et ne souhaitait très certainement pas poser pour quelque photo que ce soit. C’était une chose pour laquelle Constantine devrait la surveiller d’ailleurs. Elle avait le coup de poing facile et aucune patience face à la stupidité. S’il voulait éviter de devoir neutraliser une furie venue d’un autre univers…


« Cible neutralisée. Notre travail est accompli ici. Les criminels ne sont plus. Le danger est écarté. Capitaine, faites demi-tour. Nous désirons retourner sur la terre ferme. Autrement, faites en sorte que les passagers restent dans leur cabine le temps de notre décollage. Nous n’avons pas de temps à perdre avec des questions idiotes et des congratulations aussi fausses que la poitrine de certaines de vos passagères. »
Revenir en haut Aller en bas

avatar


Messages : 78
Date d'inscription : 31/12/2015
Age : 24


MessageSujet: Re: [OVER]Une longue croisière tranquille [PV: Temsca] Ven 12 Fév - 19:08

Un grand sourire éclaira mon visage en regardant le spectacle final: la beauté mortelle s'envolant vers la bête -presque- mythique pour l'éliminer. Toutes ces aventures, tous ces caprices, tous ces rebondissements sans queue ni tête, cette violence, ces tueries, pour en arriver à ce moment fatidique où la princesse démolit le dragon d'un coup de massue, qui, en l’occurrence, était un tir de pistolet magique. Ses ailes, des moins esthétiques, lui permirent de se rapprocher du mammifère marin, afin de l'avoir du premier coup. La bête s'effondra à côté du bateau de croisière, en provocant une vague qui engloutis temporairement une partie du vaisseau. Étrangement, les spectateurs applaudirent la performance, pendant que je me frayais un chemin pour rejoindre l'héroïne du moment. Je lui laissais bien volontiers les lauriers, je n'en avais rien à faire.

Mon but était de résoudre cette affaire, il fallait en finir une bonne fois pour toute. Mon énergie magique était au plus bas, mais j'avais gardé quelque chose dans une poche intérieur pour les coups durs: un parchemin magique. Il contenait un sort puisant dans la force vitale -et non magique- de son porteur pour fonctionner. En plus de ne plus avoir de pouvoir, j'allais être mort de fatigue. Je lus les quelques lignes écrites et l'épave en bois s'embrasa d'un feu ardent. En quelques secondes, il ne resta que des cendres: le Hollandais Volant et son équipage n'étaient plus. Je donnai une tape dans le dos de la guerrière en passant discrètement derrière elle, avant de regagner la cale. C'était ma manière de la féliciter et de lui dire au revoir. C'était plutôt plaisant de travailler avec quelqu'un de compétent, bien que la personne en question soit aussi sociable qu'un tigre du Bengale.

Je descendis les escaliers en m'allumant une nouvelle clope, traversa le long couloir menant à la porte, l'ouvrant pour me retrouver devant la Maison des Mystères.

"Salut Docteur! Votre Tardis est toujours là!
- Je vois ça mon brave, merci de l'avoir surveillé pour moi! Allez, je suis généreux: un petit pourboire."

Je lui jetai une pièce de un pennis lancée avec le pouce, en rentrant dans la maison. Sa joie fut de courte durée, après avoir distingué la dite- pièce. Peu à peu, la maison disparut devant ses yeux, pour rejoindre les Limbes où elle était née. Vers une nouvelle aventure.

••••••••••••••••••••••••••••••••

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://earth-alpha-dc.jdrforum.com/
Invité
Invité





MessageSujet: Re: [OVER]Une longue croisière tranquille [PV: Temsca] Sam 13 Fév - 14:18

Et donc ils se séparèrent, sans effusion ni rien de plus qu’un signe de la main. C’était une très bonne chose car Temsca était tout sauf expressive et elle n’avait que peu de temps à perdre avec des adieux interminables. Le capitane refusa d’accéder à sa requête et de faire demi-tour, invoquant un horaire à respecter mais il lui promit de garder les passagers à l’intérieur pour qu’elle puisse quitter les lieux sans questions indiscrètes. Une mince compensation mais c’était mieux que rien du tout. Elle savait s’en contenter. Un observateur extérieur pourrait se demander si Temsca et John Constantine se reverrait. Probablement pas. De toute façon, la guerrière n’était pas du genre à tisser des liens. Sa vie en était une de solitude, guidée uniquement par son Code et ses principes. Une vie de sacrifices et d’abnégation, en somme. Cela lui convenait.

Sans un regard en arrière, elle prit son envol en direction de la terre ferme. Le mal ne se combattrait pas tout seul après tout. Il faudrait bien que quelqu’un s’en charge alors pourquoi pas elle? En revanche, il faudrait qu’elle se renseigne sur ces ennemis de nature magique ou spirituelle. Elle avait pris grand soin d’effacer les symboles à la craie sur le balai car Constantine ne l’avait pas repris avec lui. Hors de question de laisser trainer ce genre de choses. Les humains étaient suffisamment maladroits et irresponsables. Comme elle le supposait, cet univers avait un fonctionnement différent du sien et bien qu’elle se soit adaptée à la faune locale, il lui faudrait encore un peu de temps pour saisir tous les mécanismes régissant ce monde. Une chose à la fois. Elle n’était pas pressée de toute façon. Elle avait encore des décennies à attendre avant d’affronter les siens.
[img]
[/img]
Le trajet en vol fut court et à peine était-elle revenue sur la terre ferme qu’elle se remit en chasse. Affronter un ennemi coriace ne faisait que la motiver davantage à poursuivre sa traque. Ceci dit, elle se demandait combien encore il y avait de gens capables d’influencer ce monde magique qui semblait exister en filigrane du monde normal. D’abord le jeune Liu Mei puis John Constantine… Il fallait bien que quelqu’un se charge de connaitre ces choses. En revanche, c’était préoccupant : les deux humains qu’elle avait rencontré et qui faisaient de la magie n’étaient pas exactement des combattants efficaces. Privés de leurs pouvoirs, ils étaient des guerriers plutôt médiocres en fait. Elle ne comprenait pas pourquoi cette discipline plus intellectuelle (la magie) ne semblait pas exiger une forme physique exemplaire. C’est que leurs ennemis sont coriaces.

Cet esprit qui avait possédé ce gigantesque mammifère marin par exemple. Comment John aurait-il triomphé de sa horde de cadavres réanimés sans assistance de la part de Temsca? Elle ne remettait pas en cause la puissance magique de Constantine. Son entrainement, oui. Peut-être que c’était elle qui regardait les choses du mauvais angle aussi. Peut-être que c’était normal, sur cette planète. Quoi qu’il en soit, ces réflexions attendraient. Le symbiote, toujours à l’écoute des signaux électroniques, l’informa qu’il y avait une prise d’otage à quelques rues d’où elle se trouvait. Le mal ne dort jamais et ça tombait bien : elle non plus. Un autre combat avant la fin du monde. Une autre action posée contre le mal. Telle était la Voie de la guerrière. C’était une vie que plusieurs trouveraient ingrate… Mais Temsca ne l’échangerait pour rien au monde. À l’assaut!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: [OVER]Une longue croisière tranquille [PV: Temsca]

Revenir en haut Aller en bas
[OVER]Une longue croisière tranquille [PV: Temsca]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
Sujets similaires
-
» [MANUSCRIT] L'art chevaleresque de l'espée longue
» Joueur de longue date !!!
» Jouer à la box tranquille sans être emmerdé par sa femme
» Armée naine fun longue barbe
» Le seigneur des anneaux (version longue Bluray)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Earth-Alpha :: New York City-