Un univers alternatif de DC en création coopérative.
 
Bienvenue sur Earth Alpha! Prenez un cookie et installez- vous!
Faîtes un geste pour la planète: VOTEZ! Un top- site de voté = un pingouin adopté!

Partagez|

Au-delà des apparences (PV Lois Lane) (Terminé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

avatar


Messages : 52
Date d'inscription : 14/01/2016


MessageSujet: Au-delà des apparences (PV Lois Lane) (Terminé) Dim 24 Jan - 16:28

Une demande d’interview. Encore. N’avais-je pas déjà tout dit ce qu’il y avait à dire? Nombreux avaient été ceux qui avaient voulu me faire avouer de façon fort peu subtile des crimes dont je n’étais pas responsable, m’avaient accusé de diriger un culte et je ne sais combien d’idioties encore. Pauvre, pauvres mortels qui tentaient de comprendre les machinations d’un être plurimillénaire. Combien de fois devrais-je encore multiplier les communiqués et les patientes conversations téléphoniques pour expliquer que non, je ne chercher pas à plonger le monde dans l’apocalypse avec un culte fanatique et sanguinaire? Ceci dit, Lois Lane… J’étais encore à Metropolis et la journaliste avait une réputation intéressante. Et était aussi au cœur d’intéressantes rumeurs. C’est un don. Quand vous aurez comploté autant que moi, vous comprendrez.

Les gens qui essaient de se cacher  ou plutôt de dissimuler leur vraie nature, j’ai un don pour les identifier. Je ne peux pas dire : X est Superman ou X est Batman mais je sais que ce sont des gens dont je dois me méfier. Et Lois Lane? Elle a ce petit quelque chose qui est juste un petit peu « trop » pour que ce soit parfaitement règlementaire. On peut passer le même commentaire à mon égard mais il y a une différence entre moi et les autres. Je ne laisse pas de traces. En fait si. Le crime parfait, vous connaissez? Le fait qu’il soit parfait est ce qui pourrait vous permettre de remonter jusqu’à moi. Mais de là à le prouver? Vous n’en serez jamais capable. Je suis Daemonite. La vérité est pour moi ce que je dis. Mes mains sont blanches comme neige. Je n’ai jamais tué. Jamais versé le sang. Pourquoi? Parce que je suis meilleure que les autres, tout simplement.

Meilleure qu’Helspont. Meilleure que Defile. Je leur avais survécu et mes plans continuaient d’évoluer. Des plans dans des plans dans des plans. Ce n’était pas une journaliste de plus qui allait réussir où les autres avaient échoué. En revanche, j’étais curieuse de la rencontrer. Pour ce faire, je lui avais donné rendez-vous à mon hôtel. Ma chambre d’hôtel pour être exacte. La meilleure suite, même si j’étais seule. Ericka Darnell : richissime philanthrope dont plus du tiers de la fortune va aux démunis, une des quatre-vingt personnes les plus riches de la planète, celle qui avec ces autres milliardaires dominent 50% des ressources planétaires. Pas étonnant que quelqu’un comme moi attire l’attention. Tous cherchaient le scandale. Nombreux avaient été ceux qui étaient repartis déçus. Mais j’aimais ce petit jeu où je devais feindre la surprise et parfois l’indignation.

Pas de garde du corps, comme d’habitude. Elle. Moi. Une interview. Entre deux femmes civilisées, ni plus ni moins. Quand on cogna à ma porte, je donnai la permission d’entrée et pour le style, pour la pose, Lois Lane me verrait de dos, regardant par la fenêtre le monde en contrebas, un verre à la main. De l’eau. Notre ressource la plus précieuse. Ils me font rire ces riches imbéciles avec leur cognac, le gin et leur whisky. Vous essayerez de survivre à ne boire que cela. Cette pose, bien sûr, a été savamment étudiée pour dégager une impression de force et de contrôle. C’est un classique : les journalistes y voient systématiquement l’expression de l’orgueil et pensent avoir le premier coup, une ouverture pour mieux frapper et exposer le supposé monstre que j’étais. Idiots. J’ai trois coups d’avance sur vous et vous ne le savez même pas. Bon. En piste l’artiste.


« Bonjour mademoiselle Lane. Je ne vous ferai pas l’affront de vous dire que mon temps est précieux. J’ai décommandé un insipide rendez-vous avec la mairie de cette ville pour vous consacrer mon temps. Mettez-vous à l’aise, il n’y a pas de raison de faire dans le trop formel. Désirez-vous quelque chose à boire ou à manger? Il est de coutume d’entamer la discussion avec le ventre plein et avec de quoi s’hydrater. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 15
Date d'inscription : 19/01/2016


MessageSujet: Re: Au-delà des apparences (PV Lois Lane) (Terminé) Dim 24 Jan - 19:44

Depuis plusieurs déjà, j’avais remarqué une certaine personne qui faisait bien des fois la une des journaux. Elle se nommait Ericka Darnell.  Cette jeune femme me paraissait des plus intéressantes, et a chaque fois, les articles écrit sur elle paraissait de plus en plus intéressant. Mes collègues pensaient qu’elle était derrière de nombreuses tentatives de meurtres, une criminelle de haut niveau et surtout créatrice d’un nouveau culte. Je ne jugeais jamais personne du premier sans l’avoir connu c’est vrai, mais j’étais curieuse de savoir s’il n’y avait pas une part de vérité dans tout ca. Personne pour le moment ne m’avait démasqué, et pourquoi pas elle ? Je n’étais pas seule, et bien d’autre comme moi restait dans l’obscurité, attendant que les choses de calment pour finir par faire une attaque des plus subtiles, ne laissant pas de trace derrière elles, laissant les autres muets, n’ayant aucune preuve pour compléter leurs hypothèses.

Mon supérieur m’avait convoqué, me disant que je devais cette fois-ci faire moi même une interview avec cette jeune femme. En effet, la Daily Planet avait besoin de nouveaux articles, et bien des fois Ericka avait refusé d’être interviewer. Ils voulaient prendre ce risque, bien que je ne refuse pas cette offre. Je voulais vraiment voir qui se cachait derrière cette jeune personne. Il fallait dire qu’elle éveilla des soupçons en moi, et les informations que je pouvais collecter auprès d’elle, ne pouvait que diminuer mon excitation.

Voulant ainsi aller seule, la jeune femme avait accepté de prendre rendez-vous avec moi. Comme lieu, c’était sa chambre d’hôtel. Elle n’était pas loin de mon lieu de travail, et je ne pris pas beaucoup de temps avant d’arriver. L’hôtel paraissait des plus prestigieux. Un endroit calme, et assez intime pour se rencontrer. Au moins, personne ne nous dérangera ainsi. C’était mieux comme ca, au moins nous n’allons pas être constamment déranger.

Demandant alors le nom de la chambre, l’hôtesse lui téléphona, lui disant alors que j’étais là. Une fois la permission accordée, je monte vers sa chambre. Finissant par trouver ce que je cherchais, je tape a la porte, avant que j’entendis la jeune femme me demander d’entrer. Ouvrant alors, je la vis debout, un verre a la main, en train de regarder par la fenêtre.... Des positions que j’avais l’habitude de voir, bien qu’en fait au lieu de l’eau, je pouvais clairement voir du whisky ou du vin, ou autre chose qui faisait tache.

M’interpelant alors,  je restais un moment debout. Elle me proposa alors quelque chose a boire, ou a manger. J’eus un léger sourire alors, non pas un sourire amicalement, mais surtout un sourire qui paraissait pour de l’ironie.

-Non merci, je préfère au lieu de manger, entrer dans le vif du sujet, qu’en pensez-vous ? Cela nous fera gagner du temps, de plus,  je ne pense pas qu’une personne comme vous sera libre pour un long moment.

Je restais alors silencieuse un moment avant de dire.

-Je me trompe ?

Je n’allais certainement pas prendre des heures avec cette interview, mais il fallait dire que  je voulais des réponses a mes questions le plus vite sera le mieux. De plus, son apparence me paraissait encore plus imposante en réalité que dans les magasines. Je finis par m’asseoir sur un fauteuil qui trainait dans la chambre.

-Vous êtes prêtes ?

••••••••••••••••••••••••••••••••


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 52
Date d'inscription : 14/01/2016


MessageSujet: Re: Au-delà des apparences (PV Lois Lane) (Terminé) Dim 24 Jan - 22:36

« J’ai tout mon temps. Le temps c’est de l’argent et je suis assez riche pour le jeter par les fenêtres si tel est mon bon plaisir. Vous n’êtes pas ici par hasard. Vous remarquerez une constante avec mes interviews. Uniquement des femmes. Jamais d’hommes. Cela fait courir des rumeurs sur mon orientation sexuelle, ce dont je me moque mais seule une femme peut comprendre et encore... »

Elle veut jouer la carte de l’ironie et du professionnalisme. Je joue la carte de la nonchalance et d’une attitude parfaitement décontractée. Non. Je ne me trompe pas. Il y a quelque chose de particulier chez cette femme, je peux presque le sentir. Mademoiselle Lane, vous cachez un vilain secret que je finirai bien par percer. Et puis bon, elle l’aura son article. Peut-être même plus. Je ne suis jamais contre offrir un service. Une faveur. Il faut savoir comment le demander, bien sûr mais… Ce n’est pas aussi difficile qu’on le croit. Plusieurs pensent que je cherche activement la destruction de ce monde. Ce n’est qu’en partie vrai. Je ne veux pas forcément l’éradication de la race humaine. Les humains sont une source infinie d’amusement. Ceci dit, s’il faut que certains meurent pour que mon amusement continue, soit. Je m’en moque éperdument.

Les gens avec de l’ambition ont toujours des objectifs qui sont foncièrement égoïstes. Dans ces conditions on pourrait penser que c’est à mon désavantage mais non, en fait. Ceux qui ont réellement de l’ambition savent faire une distinction cruciale entre deux choses : les gens qui sont meilleurs qu’eux qui sont des obstacles à abattre et ceux qui suivent un objectif tellement différent qu’ils ne seront jamais dans vos jambes. Sans vantardise, je sais que je suis une des entités les plus puissantes et les plus dangereuses à opérer dans ce système solaire. Pour plusieurs, les Daemonites et les Kherubims sont des êtres divins. Ce qui n’est que partiellement faux. Après bon peut-être que c’est juste une femme ambitieuse, carriériste déterminée. Mais je vous le dis. J’ai le flair pour ce genre de choses. Je sais… Non. Je sens que l’échange à venir sera plus qu’intéressant.

Je suis toujours debout et elle assise et Ericka Darnell n’est pas une petite femme, non. Statuesque, grande, plus grande que bien des hommes… Elle domine de haut, physiquement, ce qui l’entoure. Je m’approche d’elle, assise et le contraste n’est que plus saisissant encore. Mais je ne m’assois pas. Je pose une main sur ma hanche, prenant une pose décontractée. Je ne fais pas d’interview assis. J’aime accentuer cette impression de moi qui écrase les autres par ma stature. Cela « débalance » mes adversaires. Je continue de siroter mon eau, faisant tourner cette dernière dans mon verre comme certains le font avec un alcool fin. Elle n’est pas idiote. Elle sait que c’est une mise en scène. Que j’attends que ce soit elle qui prenne les risques. Qui s’expose. Ne rencontre pas Ericka Darnell en interview qui veut. Quoi qu’elle désire, la balle est dans son camp.


« Quant à savoir si je suis prête, toujours. La question c’est : êtes-VOUS prête, mademoiselle Lane. Vous avez vu des dizaines de personnes avec des squelettes dans leur placard pour savoir que les mondanités et les questions de routine ne vous permettront pas de réussir où vos collègues ont échoué. La question à savoir, mademoiselle Lane c’est au fond de vous, qu’est-ce que vous êtes venue chercher ici dans cette chambre d’hôtel? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 15
Date d'inscription : 19/01/2016


MessageSujet: Re: Au-delà des apparences (PV Lois Lane) (Terminé) Lun 25 Jan - 20:25

Je savais que cette interview n’allait pas être une simple interview comme celles que j’avais l’habitude de faire, et c’est ce qui me plaisait au final. Le danger, l’intouchable. Tout ce qui était difficile d’accès au final. Je n’aimais pas faire non plus les choses a la légère, ni même obtenir des choses trop facilement. Il fallait que j’avoue, j’avais hâte de commencer cette interview. Son allure et sa façon de se tenir reflétait bien ce qu’elle était, son caractère d’un cote, cette satisfaction d’être une dominante et non la dominée. Tous les détails comptes, et si vous n’avez pas un bon œil, vous ne réussirez jamais, surtout si c’est dans ce domaine. Le bon flair peut être ? Oui, surement ca. Il fallait savoir où frapper pour obtenir le désirable, et des fois il fallait frapper fort.

Finissant par m’assoir sur un des fauteuils de la chambre, celle-ci étant assez grande, je lève le regard vers la jeune femme qui me regarda de haut. Sa taille était assez grande pour une jeune femme, c’est vrai, mais cela ne changeait rien de toute façon, je n’étais pas là pour en apprendre plus sur son physique, mais de qui elle est réellement.

-Je me moque si les autres ont des soupçons sur votre orientation sexuelle, ou autre, je ne suis pas venue ici pour ca. Mon métier de journaliste me qualifie d’aller là ou les autres ont peur d’avancer, a savoir dans le danger.

Un léger sourire se fit voir alors sur mon visage, avant de l’entendre me parler. Je demandais toujours aux autres s’ils sont prêt avant de commencer n’importe quelle question, mais sa phrase me fit assez rire. Je le regardais alors dans les yeux de nouveau, répondant d’un ton des plus normaux.

-Je ne suis venue chercher ici que la vérité, c’est ce qu’ils vous disent tous non ? Bien que votre apparence ne laisse paraitre une jeune femme forte, indomptable, il y a toujours des choses a cacher non ? Bien que la verite ne peut que paraitre sous nos yeux.

Prenant finalement un bloc note et un stylo de mon sac, je m’apprêtais à commencer mes questions.

-Vu que vous êtes toujours prêtes demoiselle Darnell, je vais pouvoir commencer.

Je lui souris de nouveau, montrant ma facette de parfaite journaliste.

-Les rumeurs circulent dans toutes les villes comme vous pouvez le constater, et certaines disent que vous êtes l’origine de plusieurs massacres et crimes. Qu’est ce que vous avez à dire face a ces rumeurs ? Êtes-vous vraiment apte à contrôler un crime aussi parfait, ou vous nierez surement le fait d’en avoir commis un ?

••••••••••••••••••••••••••••••••


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 52
Date d'inscription : 14/01/2016


MessageSujet: Re: Au-delà des apparences (PV Lois Lane) (Terminé) Lun 25 Jan - 21:15

Elle avait décidé d’y aller avec la manière forte. Soit. Je lui arracherai ce que je veux savoir tôt au tard. Pour le moment dans ce cas je serai Ericka Darnell et uniquement Ericka Darnell. Oh que je vais m’amuser. Je sais déjà quoi dire, quoi révéler, comment le formuler, comment laisser planer le doute… Je n’en suis pas à ma première interview de toute façon. Allez-y mademoiselle Lane, posez vos questions. Vous allez vous rendre compte que je suis frustrante comme pas possible parce que je ne perds jamais mon calme. Oh je ne dis pas qu’elle n’est pas douée, attention. C’est une redoutable journaliste. Mais le combat est inégal. Elle n’a que des rumeurs. Aucun fait. Aucune preuve. Le crime parfait, pas si parfait parce que le fait qu’il soit parfait peut quand même le rattacher à quelqu’un. Ce qui n’a pas encore été fait, mentionnons le.

Si Batman, Superman et les grands de ce monde ne se doute encore de rien, elle ne trouvera pas davantage à moins que je ne lui dise quoi chercher et où chercher. Et ce n’est pas de la vantardise. Vous ne pouvez espérer qu’un humain qui vit un siècle élucide des crimes commis par une créature plurimillénaire. J’accueille ses questions avec le sourire bienveillant d’une enseignante qui va expliquer à une élève têtue comment fonctionne les choses. Comme si elle était la première à me poser ce genre de questions. Elle s’attend à ce que je nie et sa réponse est sans doute toute prête. Si je venais à confesser, je me demande, que se passerait-il? Attention, je ne dois pas non plus tomber dans la condescendance parce que ce serait entrer en mode défensif donc révéler que je cache quelque chose. Tout est dans le choix des mots et de l’attitude, vous voyez?


« Mademoiselle Lane, vous êtes une jeune femme intelligente. Vous vous êtes donc posé la question : à qui profites le crime? Je suis riche à pouvoir allumer un feu avec des billets de banque si la fantaisie perverse me venait à l’esprit. Ordonner des crimes violents c’est le plus sûr moyen de laisser des traces de sang jusqu’à votre porte. Non, si j’avais à commettre un crime, ce serait un White-collar crime. »

Pour ceux qui ne savent pas ce que c’est, laissez-moi vous expliquer. Un White-collar crime c’est un crime qui se base sur deux choses : un motif d’argent et l’absence totale de violence. Ce genre de crime est commis par des personnes issues du monde des affaires ou du monde gouvernemental. Un crime commis par une personne respectable et de haut statut social de par ses fonctions. Fraude, corruption, contrefaçon, blanchiment d’argent… La liste est longue. Vous noterez l’usage du si d’une part mais paradoxalement, je parle de la chose avec assurance, ce qui dénote que j’ai au moins lu sur le sujet une fois. Plus encore, comme il n’y a ni hésitation ni gêne, on peut supposer que je l’ai déjà fait. Une jeune femme vierge lorsqu’elle aura un rapport sexuel, sera nerveuse. Une personne plus expérimentée ne bronchera même pas.

« En toute logique, considérant que je suis à la tête d’un mouvement qui veut encourager les gens à trouver le courage et l’héroïsme inhérent en chacun d’entre nous, le plus simple pour moi serait de leur extorquer de l’argent. Sauf que je déclare chaque don et que je ne demande jamais rien. Vous pouvez vérifier, le FBI et le ministère des finances se sont déjà penchés sur le sujet en pensant à tort que je dirigeais un culte.

En revanche de ce côté-là c’est le département de la sécurité intérieure qui a mené l’enquête. Eux non plus n’ont rien trouvé d’anormal. Je me demande, mademoiselle Lane, si personne n’a jamais rien trouvé, d’un point de vue théorique, est-ce possible que ce soit parce qu’il n’y a rien à trouver? Je ne sais pas ce que vous vous attendez à trouver mais je ne suis pas du genre à éclater d’un rire machiavélique en disant que bientôt le monde m’appartiendra. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 15
Date d'inscription : 19/01/2016


MessageSujet: Re: Au-delà des apparences (PV Lois Lane) (Terminé) Mer 27 Jan - 15:38

Apres tout, j’étais une journaliste renommée, qui avait acquis durant ses années de travail plusieurs expériences. Ce n’était surement pas la première fois que j’allais interviewer quelqu’un qui avait de l’importance dans le milieu du crime, mais disons qu’Ericka avait ce petit quelque chose qui changeait des autres, cela paraissait évident, et non pas seulement avec son physique, mais aussi son caractère. Pour le moment on pouvait clairement y voir cette posture de jeune femme forte et intelligente. Je devais faire attention, et très attention même. Je devais garder en tête l’objet de cet interview, je devais voir a quel point elle allait être focalisé sur mes questions surtout, si elle acceptera d’y répondre surtout.

Je ne devais donc pas trop me précipiter, je devais rester sérieuse. Ericka allait elle aussi jouer de sa carte ruse surement, ne laissant donc aucun choix de répits. Il ne fallait pas tomber dans un piège que peut tendre même les plus fades des criminels. Restant donc assise, le bloc note et le stylo à la main, j’écoutais la jeune femme me parler. De nouveau elle me sort le fait qu’elle est riche... ALLO ! Je ne suis pas aveugle ! J’ai compris que vous étiez riche, quelque chose d’autre ? Mais... Attendez. La regardant toujours normalement, j’avais commencé mes réflexions. A qui profite le crime ? Je ne dis rien de plus, commençant à écrire tout ce qu’elle me sortait comme réponse pour mes questions. J’écrivais tout, et rapidement. Je devais être sûr d’avoir noté tout ce qu’elle me disait, de plus, j’étais maitre en ce genre de chose.

Je soupire doucement, puis ferme un instant les yeux, avant de la regarder de nouveau dans les yeux. Il fallait le dire, elle était douée. S’ils n’avaient rien trouvé, je ne pourrais pas arriver seule à éclater la vérité en tant que journaliste. Disons qu’en tant que super vilaine, j’aurais bien aimé faire un jour équipe avec une personne aussi talentueuse qu’elle. C’était vraiment un honneur pour moi de me retrouver devant Ericka Darnell, mais je n’étais qu’avec mes habits de citoyenne et de journaliste. Il fallait jouer le jeu jusqu’au bout, et je n’étais pas du tout le genre de personne à abandonner aussi vite.

-Je ne peux dire s’ils ont raison ou s’ils ont tord. Apres tout, on ne vous a jamais vu tuer ou autre, n’est-ce pas vrai ? On ne peut pas avoir de preuve s’il n’y a rien. Je vous le redis, je suis juste une journaliste, je ne suis pas inspectrice ou sous couverture du FBI. Je ne fais que mon boulot.

Prenant ainsi une autre page, je commençais à vibrer un peu le stylo entre mes doigts. Je pris une autre inspiration.

-Vous n’êtes jamais sur place longtemps, c’est vrai ? Vous êtes parti dans combien de pays ? Pourquoi vous n’aimez pas rester sur place une bonne fois pour toute ? De plus, vous aurez pu agrandir vos moyens, et devenir encore plus forte que les millionnaires et milliardaires présent a Metropolis.

••••••••••••••••••••••••••••••••


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 52
Date d'inscription : 14/01/2016


MessageSujet: Re: Au-delà des apparences (PV Lois Lane) (Terminé) Mer 27 Jan - 18:41

« Je vais parler comme la méchante criminelle que les gens ont la fantaisie de voir en moi. Vous noterez cet accent italien qui fait référence au film Le Parrain. Qu’est-ce que l’argent, mademoiselle Lane? Un moyen d’échange. Contre un certain nombre de bouts de papiers avec des chiffres imprimés dessus, on peut tout acheter à ce qu’il parait. Du pétrole, des armes, de la drogue, des articles de contrebande, des êtres humains et même la coopération de puissants personnages. »

J’éclate ensuite de rire. Pas un rire de méchant, un rire cristallin, joyeux, joueur. Je n’ai pas pu m’en empêcher. Elle écrit tout ce que je dis et je sais qu’elle pourrait bien me citer pour servir ses propres intérêts mais qui croirait à une telle confession? C’est bien trop gros pour être ne serait-ce que réaliste. Pauvre femme qui essaie de percer à jour une créature qui pré date l’apparition de l’humanité sur Terre… Réalises que tu as perdu, Lois Lane et nous pourrons commencer à vraiment discuter. De ce que je perçois en toi. De qui tu es vraiment. Car je ne suis pas dupe. Cette apparence de journaliste est un déguisement comme cette apparence l’est pour moi. Nous vivons de mensonges et de demi-vérités. Et honnêtement? Je ne changerais la chose pour rien au monde. L’honnêteté… Ce n’est pas ce qui fait que j’ai survécu tout ce temps.

Mais bon. Je sais très bien que ma réponse risque de la faire bouillir intérieurement. Parce que dans cette situation, elle essaie de m’amener à faire tomber le masque, à lui révéler un plan que tant de gens voudraient entendre alors qu’en vérité… Mais le plan auquel je pense est très différent du plan que vous avez en tête, humains. Et la question d’argent, c’est juste trop facile. Elle vient de me donner une ouverture de la taille du mont Rushmore. Je me moque de l’argent et je le prouve. Je sors un billet de 10 000$, techniquement retiré de la circulation en 1969 mais encore valide et qui vaut dix fois son prix auprès des collectionneurs. Un billet qui date du 27 décembre 1945, dernière date où ces billets ont été imprimés. Je le sais. J’étais là. Et Il n’y a aucune raison que ce soit un faux. Ce qui ne m’empêche pas d’y mettre le feu et de le regarder se consumer.

Je viens. De faire brûler. Un billet valant 10 000$. Un billet qu’un musée m’aurait acheté pour une petite fortune. Et je ne bronche même pas. Je ne sourcille même pas. Au contraire de tout cela, je souris. Je fais partie des quatre-vingt personnes les plus riches du monde. Je me fous d’en avoir plus : j’en ai déjà TROP. C’est ce qu’il serait utile qu’elle comprenne ce qui évitera qu’elle pose des questions aussi faciles. Remarquez que je n’ai pas encore techniquement répondu comme il se doit à sa question. Je vais le faire tiens, avant d’oublier. Ce serait très impoli de ma part d’ignorer ce qu’elle demande. Elle est mon invitée, après tout, ne l’oublions pas. En tout cas j’espère que cette démonstration lui aura fait de l’effet. Je ne connais personne qui pourrait regarder ça sans réagir ne serait-ce qu’intérieurement. Je vois mal comment mieux faire valoir mon point.


« Excusez-moi, je ne devrais pas me moquer. Vous essayez simplement de faire votre boulot. J’espère que cette démonstration vous en dit long sur ce que je pense de l’argent, en revanche. Au final, mademoiselle Lane, c’est un outil. Un moyen d’arriver à une fin. Je fais partie des quatre-vingt personnes les plus riches du monde. J’ai TROP d’argent. Alors je le dépense pour aider le monde. Tout simplement.

Je vais de pays en pays et j’investis. Nommez un pays : j’y a passé une semaine c’est sûr. N’importe lequel d’entre eux. J’ai deux choix : bouger, voir le monde, me déplacer et m’assurer que mon argent est bien investi dans les projets que je sélectionne ou rester dans une tour en verre et faire confiance à des gens qui vont détourner mes fonds pour leur propre profit. Nous voulons tous laisser un legs. Un héritage. Je laisse le mien en rendant le monde dans un meilleur état que je l’ai trouvé. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 15
Date d'inscription : 19/01/2016


MessageSujet: Re: Au-delà des apparences (PV Lois Lane) (Terminé) Dim 31 Jan - 15:41

Je ne manquais pas de noter chaque petit détail que je pouvais utiliser dans mon article, surtout que je n’étais pas venue, sans avoir pris au moins mes précautions. En effet, je notais non seulement pour me rappeler des questions que je posais, mais aussi des réponses qu’elle me donnerait. Un micro installé dans mon sac allait m’aider aussi à rendre ce que je cite plus réels auprès de mes supérieurs. Il fallait dire que je sous estimais un peu la jeune femme. Il n’en fallait pas tant pour saisir son caractère, et bien que je ne puisse qu’être admirative devant celle-ci, mon visage restait neutre.

Ses actions et gestes avaient surement l’intention de me faire réagir et de fendre mon allure de journaliste. Je ne devais pas me prendre a son jeu, et je pense que j’étais bien qualifiée pour ce genre de situation. Elle me mettait légèrement sur les nerfs, surtout lorsqu’elle brula ce billet qui valait des fortunes surement. Il n’en existait plus et cela depuis un bon bout de temps déjà. Elle possédait un billet qui avait de la place dans l’un des plus célèbre musé de New York, et pourtant, elle le brula, juste devant mes yeux, tout en souriant face a son acte. Je ne décelais aucune sensation, aucune colère, je ne voulais pas lui faire comprendre qu’elle avait gagné, qu’elle avait réussit a me mettre ne serait-ce qu’un peu sur les nerfs.

Elle était taquine, et je voyais bien que l’argent ne lui importait pas. Elle avait tout, tout ce qu’elle voulait et rêvait d’avoir. Je pris une légère inspiration, me redressant alors la regardant dans les yeux, puis sourit légèrement a mon tour, gardant le silence tout en continuant de noter ce qu’elle me disait. Elle ne restait jamais sur place, et plus je l’écoute, plus je trouve qu’elle avait raison. A quoi bon rester enfermer et avoir des escrocs comme employés. Il fallait bien l’avouer Ericka... Vous êtes une personne impressionnante.

-Vous avez raison.

Dis-je enfin.

-Et peut être que cette interview ne fera montrer que votre bonne volonté envers notre monde. Peut être que c’est le destin qui est voulu qu’on se croise pour faire cette interview. Croyez-vous au destin ? Demoiselle Ericka ? Croyez-vous vraiment, qu’en investissant toute cette fortune, vous pourrez changer ce monde ?

Je me tais finalement. Une fois le silence installé entre nous, je finis par le briser pour ouvrir de nouveau ma bouche et dire.

- Etes-vous vraiment ce que les autres veulent nous faire croire ? Ou bien ce n’est juste qu’un masque, une autre personnalité que vous cherchez à nous faire croire qu’elle existe ?

••••••••••••••••••••••••••••••••


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 52
Date d'inscription : 14/01/2016


MessageSujet: Re: Au-delà des apparences (PV Lois Lane) (Terminé) Dim 31 Jan - 18:11

« Un, je ne crois pas au destin. Nous faisons des choix dans la vie. Rien n’est laissé à la chance ou au hasard. L’être humain forge les événements comme il est forgé par ces derniers. Deux, je peux changer le monde et je le fais. Contrairement à d’autres, Luthor, par exemple, je ne perds pas mon temps en futilités. Être stupide à ce point, ce n’est plus un défaut : c’est un handicap. J’ai pitié pour lui.

Cet homme est un imbécile dont l’arrogance et la bêtise sont à la hauteur de ce qu’il a réussi à bâtir : quelque chose de gros et d’imposant mais désespérément vide. Ce ne sont pas les hommes comme Luthor qui font l’Histoire. Il aura de la chance d’être une chiure dans une note de bas de page obscure. Superman en revanche? Il aura des pages pour lui. Luthor est une fourmi qui veut se prendre pour Dieu. Rien de plus. »


Cette sortie contre Luthor est un risqué calculé. Nous sommes à Metropolis après tout, non? D’une part je veux souligner le contraste entre un criminel de sa trempe et un génie de mon calibre. Pas sur le mal que nous faisons, ce serait trop simple. Sur nos méthodes d’utiliser notre argent, pour être exact. Et il est de notoriété publique qu’Ericka Darnell est hostile aux gens riches qui préfèrent s’asseoir sur leur argent que de s’en servir pour aider le monde. Et ce n’était plus un secret que Lex Luthor était un pourri. À mes yeux, c’est un amateur. Je ne me suis jamais fait prendre et j’ai opéré dans toutes les villes où se trouvent les grands noms de super héros. Luthor se contente de Metropolis. Je joue avec la planète entière. Il peut prétendre vouloir le monde mais… Il n’est pas capable de se défaire de UN super héros. Pathétique. Vraiment.

Risque calculé également car en général, je garde ce genre de commentaire au minimum, ayant par le passé davantage questionné son éthique et ses buts que de partir dans une pareille tirade pleine de vitriol. Sauf que bon, c’est Lois Lane, il faut quand même que je lui donne l’impression de marquer des points, d’être plus efficace que les autres. Si les criminels veulent baiser les pieds de Luthor, qu’ils le fassent. Les petits joueurs et les amateurs ne m’intéressent pas. Je joue dans une ligue à part, moi. Luthor fait un plan, j’en ai dix, vingt, trente d’avance. Il ne peut pas espérer compétitionner avec une déesse. Car c’est ce que je suis, selon certaines légendes, selon certains textes. J’ai influencé des civilisations, conseillé des empereurs, fait assassiner des rois. Il n’est rien face à moi. Je feins de reprendre mon calme car encore une fois tout ceci n’est que jeu.


« Mais nous ne parlerons plus de Luthor. Mon temps est bien mieux employé à parler de vrais sujets intéressants. Et pour répondre à votre autre question mademoiselle Lane, je suis Ericka Darnell. Ce que vous voulez voir, ce que la presse veut voir, ce que le monde veut voir n’est que perception. Comme je ne pourrais simplement dire : Lois Lane, vous n’êtes pas qu’une simple reporter, vous cachez un côté sombre.

On peut avoir des soupçons, une vision particulière mais je crains de vous décevoir cruellement. Je suis juste une femme riche à craquer qui a décidé d’utiliser sa fortune pour améliorer le sort de milliers de personnes. En partant du principe que je porterais un masque, est-ce que le masque cacherait nécessairement une criminelle? Pourquoi pas une jeune femme tragique, seule au sommet qui donne ce qu’elle n’a jamais pu recevoir : de l’amour et de l’affection? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 15
Date d'inscription : 19/01/2016


MessageSujet: Re: Au-delà des apparences (PV Lois Lane) (Terminé) Lun 8 Fév - 19:54

Oh non, elle ne vient quand même pas de... Et pourtant c’est ce que mes oreilles venaient d’entendre a la perfection. Elle insultait devant moi Alex. Serrant doucement le stylo que je tenais dans la main, je voulais me jeter sur elle, lui faire voir ce qu’il en coutait d’insulter mon maitre, mais surtout mon grand amour. Mon cœur battait a cent a l’heure, et la folie augmentait de plus en plus dans ma tête, mais quelque chose arrêta ce que j’allais faire. Une idée qui me traversa l’esprit. Si j’utilisais ma force, j’allais révéler mon identité, chose que je ne voulais faire sous aucun prétexte. Elle l’a jouait en finesse, et l’entendre le critique n’était pas une chose que j’allais laisser passer. Je notais tant bien que mal ce qu’elle me disait, rendant cet instant des plus oppressants. Je finis par lever la tête, la regardant dans les yeux. Je n’allais pas laisser ceci passer.

-Ca vous va de critiquer les autres ? Je ne pense pas que mr...Luthor a déjà dit quelque chose contre vous. On ne vous a jamais appris les bonnes manières ? Ne jamais parler des gens dans leur dos ? Vous savez, tout le monde n’a pas les même visions que vous, et... Sachez que je connais personnellement mr Luthor. Je ne vous laisserez pas continuer, écoutant vos insultes à son égard.

Je gardais mon calme dans mes paroles, oui. Il est vrai qu’on pouvait déceler une certaine colère, et surtout une certaine haine, mais ne me jugez pas. Je ne peux rester les bras croisés. Je restais quand même une reporter ayant mon nom dans le domaine, et en aucun cas je ne perdrais mon calme. Je finis par me lever, laissant le papier ainsi que le stylo sur le fauteuil, regardant un peu la chambre de nouveau avant de scruter l’horizon et le ciel bleu du regard. Je finis par remettre mon regard dans les yeux de la jeune femme sans broncher.

-Moi ? Un côté sombre ? Et qu’est ce qui vous fait dire cela ? Au final, je ne suis qu’une humaine, tout comme vous, n’est-ce pas mademoiselle Darnell ?

Un sourire se dessina sur mon visage. Si je le pouvais je me serais inclinée. Elle est forte, très forte. Haussant légèrement les épaules, je ferme un instant les yeux prenant une inspiration avant de les rouvrir de nouveau.

-Peut être que cette interview, donnera au monde un nouveau point de vue sur vos objectif mademoiselle Darnell. Je n’ai pas entendu un seul argument qui puisse donner aux autres un mauvais point de vue sur vous. Je m’incline.

Le sourire ne quitta pas mes lèvres, bien qu’au fond, j’étais déchirée.

••••••••••••••••••••••••••••••••


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Au-delà des apparences (PV Lois Lane) (Terminé)

Revenir en haut Aller en bas
Au-delà des apparences (PV Lois Lane) (Terminé)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» SUPERMAN - Man of Steel
» Les lois de la physique et le fluff
» Livre des lois
» Chartes, codes, livre de lois
» Lois en vigueur dans notre pays

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Earth-Alpha :: Metropolis-