Un univers alternatif de DC en création coopérative.
 
Bienvenue sur Earth Alpha! Prenez un cookie et installez- vous!
Faîtes un geste pour la planète: VOTEZ! Un top- site de voté = un pingouin adopté!

Partagez|

Ericka Darnell, née Aglaeca

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar


Messages : 52
Date d'inscription : 14/01/2016


MessageSujet: Ericka Darnell, née Aglaeca Jeu 14 Jan - 15:55

Fiche de Presentation

Informations générales.

Prénom: Ericka

Nom: Darnell

Âge: Se chiffre en millénaires

Groupe: Vilains

Base: Plusieurs planques disséminées au travers le monde

Autres détails : Membre de la royauté Daemonite, née Aglaeca. Sous sa forme d’emprunt, elle a changé la couleur de ses yeux pour vert

Descriptions


Les Daemonites sont, comme on le sait, parmi les êtres les plus fourbes qui soient. Personne ne peut faire confiance à un Daemonite, à quelques rares exceptions près et encore. C’est sans surprise que ce soit leur royauté, les Hauts Seigneurs qui soient les pires du lot puisque ce sont eux qui commandent à des hordes et des hordes de créatures machiavéliques et sanguinaires. Si vous ne pouvez vous garder au sommet grâce à votre nature impitoyable, dure sera la chute. Quand on parle de Daemonites qui ont marqué l’Histoire, on pense automatique à Defile et Helspont (dans une plus petite mesure à Hightower) mais ce n’est pas pour rien que les deux premiers ont effacé des mémoires et de l’histoire Aglaeca. De tous les représentants de son espèce, elle est sans doute la plus adepte de la manipulation. On prétend que ses mains sont propres, exempt de sang.

On raconte qu’elle n’aurait jamais tué. Que ce sont les autres qui sentent le désir de le faire pour elle. Comment? Par manipulation mentale comme le ferait Helspont? Par manipulations chimiques comme adore le faire Defile? Ou par la terreur comme le font la très grande partie des Daemonites? Rien de tout cela. Ce qu’il y a de plus redoutable chez Aglaeca, c’est son aura. Elle inspire la loyauté. Elle sait rallier à sa cause les autres. Selon toute vraisemblance, elle est l’archétype d’une matriarche douce et aimante qui galvanise les troupes à se battre pour sauver la famille. Et c’est précisément pour cette raison que le reste des Hauts Seigneurs a essayé par tous les moyens possibles et imaginables de l’assassiner. Parce qu’Aglaeca est une progressiste. Parce qu’elle commande et inspire d’une façon qui va contre de l’ordre établi et que le mouvement gagnait en importance.

Sa position de Haut Seigneur n’était pas un hasard. Helspont est le commandant en chef des forces armées daemonites, Defile leur dirigeant politique et elle n’était pas simple capitaine de vaisseau, non. Aglaeca est la Maitresse des Secrets. Et quand vous connaissez l’histoire secrète d’un peuple entier, vous savez sur quel bouton appuyer pour faire danser des légions de pantins. La connaissance. C’est l’arme absolue d’Aglaeca qui a toujours le bon secret pour détruire un rival, le bon scandale pour démolir une faction, la bonne information pour faire pencher la balance en sa faveur. Manipulatrice? Définitivement. Calculatrice? Bien sûr. Mais froide? Non. Étonnamment, elle veut profiter de la vie. Les Hauts Seigneurs rêvent de conquête et de l’asservissement de l’univers. Elle sait que c’est un objectif stupide et contreproductif.

Il existe trop de factions et de nations pour asservir des millions de planètes dans des milliers de systèmes. Elle se donne donc des objectifs plus réalistes. Plus amusants. Être l’instigatrice d’une guerre civile sur son monde natal juste avant son départ pour la Terre. Trouver le moyen de se faire passer pour morte et observer des siècles de manipulation des terriens par les Kherubims et les Daemonites. Être là quand la vérité éclaterait sur les origines des Daemonites. Et bien sûr, continuer d’accumuler, de cataloguer et de collectionner les secrets. Sa grande passion. Le tout en profitant de la vie. Quiconque décide de vraiment se pencher sur l’histoire de la Terre pourra voir l’influence d’Aglaeca derrière de nombreux trônes. Elle serait même derrière l’incendie de la bibliothèque d’Alexandrie. Chaque fois qu’elle pense son identité compromise, elle disparait.

Mais ce qui est sans doute son plus grand triomphe? Son corps hôte. Qui n’est rien d’autre que celui d’une princesse Kherubime. Et pas n’importe quelle princesse. Une princesse fertile. Seulement 1 femelle kherubime sur 10000 est capable de donner naissance et uniquement lors du premier accouplement. Sur ce nombre, une sur 10000 deviendra enceinte et 1 sur 1000 donnera naissance à un bébé vivant. Sans fausse couche. Et Aglaeca s’est approprié ce corps pour elle seule. Un exploit qui n’a jamais été égalé depuis et une raison supplémentaire pour laquelle les autres Hauts Seigneurs la craignent autant qu’ils la détestent. Car c’est le visage de leur ennemi qui s’est exprimé devant eux à tant de reprises et le corps d’un ennemi qui a souillé le trône d’un Haut Seigneur. Et Aglaeca a savouré pendant des siècles chaque goutte de cette haine non distillée.

À quoi donc ressemble Aglaeca, celle qui a eu l’audace de commettre l’impensable? C’est une question piège car il y a deux apparences à un Daemonite. Sa forme dite parasitaire (donc sa forme naturelle) et sa forme hôte soit le corps dans lequel le parasite s’installe. Jusque-là, c’est simple, non? EH NON! Parce que maintenant que nous avons établi la chose, il faut savoir que sous une forme comme chez l’autre un Daemonite peut changer de forme! Donc le corps hôte, disons une femme blonde aux bleus faisant un mètre quatre-vingt pour quatre-vingt-un kilo peut tout aussi bien devenir une femme brune de deux mètres dix aux yeux verts comme un gamin de un mètre ou même imiter un objet, suivant le niveau de puissance du Daemonite. Vous suivez toujours? Parfait. Parce que ça c’est encore relativement simple à comprendre. Ce n’est pas tout.

Spoiler:
 

Aglaeca, Haut Seigneur Daemonite et Maitresse des Secrets

Un Daemonite peut aussi user de ses facultés pour faire apparaitre notamment ses griffes sur son corps hôte pour en augmenter les aptitudes au corps à corps, ce qui peut ou ne peut pas donner un physique hybride entité de départ / Daemonite. En fait en clair retenez ceci : un Daemonite sous sa forme d’origine est moche à en crever et il est encore plus dangereux lorsqu’il prend un corps hôte dont il garde des propriétés (les meilleurs exemples restent Defile et Helspont en la matière). Considérant qu’Aglaeca possède un corps de Kherubim, elle bénéficie donc d’un arsenal de pouvoirs impressionnants en plus de ses capacités Daemonites. Nous aurons l’occasion de revenir sur le sujet plus tard. Donc, à quoi ressemble la forme « de base » de l’hôte d’Aglaeca?

Avertissement : si vous admirez la femme en oubliant la guerrière, votre tête se retrouvera promptement séparée de vos épaules. Ceci n’est pas un exercice. Vous pensiez avoir de la difficulté à regarder des super héroïnes comme Power Girl dans les yeux? Alors le bon vieux dicton qui dit « plus c’est serré, plus ça fait rêver » n’a pas dû passer par vos esprits si aisément distraits. Si vous regardez Aglaeca dans une de ses tenues moulantes (affectueusement baptisées armes de distraction massive), on ne peut que se demander quelles formes affriolantes elle cache parce qu’avec pareilles courbes, il y a de quoi donner des complexes même aux plus gâtées par la nature. Pour citer un mercenaire désirant garder l’anonymat (pour des raisons de survie évidentes) : « Bordel, j’suis sûr que cette combinaison est plus serrée qu’un rouleau de pellicule plastique! »

Spoiler:
 

Meliora, Princesse Kherubime, Guerrière de la Coda.

Cheveux mauves, yeux de la même couleur, elle exsude l’exotisme car rien de tout cela n’est commun chez les terriens. Son corps hôte fait 2,10 mètres ce qui lui permet de dominer aisément la plupart des personnes qu’elle rencontre. C’est que la royauté Kherubime fait d’extraordinaires spécimens. Côté poids, 105 kilos de pure guerrière. Et elle a le physique pour casser des gueules, évidemment. Ce n’est pas dans une salle de trône qu’Aglaeca a parasité son hôte mais sur le champ de bataille. Côté teint de peau, plus cuivré que doré, ce qui rajoute à son charme naturel. Non, vous l’aurez deviné, elle ne passe pas inaperçu. Bonne chose, mauvaise chose, tout dépend de la stratégie que vous favorisez. Malgré un port altier et une posture très martiale, Aglaeca sait se muer en la plus douce et attentionnée des personnes pour faire avancer son petit agenda personnel.

Par nature, elle embrasse de facto la cause des super criminels, refusant d’obéir à des lois qu’elle ne reconnait pas comme les siennes et bien décidé à n’appliquer qu’une volonté, la sienne. Cependant, cela ne veut pas dire qu’elle cherche activement la destruction et le chaos. Aglaeca est la Maitresse des Secrets. C’est son petit plaisir que d’en apprendre toujours plus tout en jouant avec toute une panoplie de jouets, des gens qui sont tombés sous son emprise et qui font ses quatre volontés. La Terre, de toute façon, est un terrain tellement fertile, point de convergence de tant de cultures et de races extraterrestres : la destruction de cette planète la priverait d’une source inépuisable d’informations diverses et variées. Elle peut très certainement agir pour le « bien »… Tant que cela lui rapporte. L’éternité est longue. Très longue. Aglaeca tue le temps comme elle le peut…

Histoire



Aglaeca est un Haut Seigneur Daemonite et la seule représentante de sexe féminin à s’être hissé à ce poste et c’est par ses compétences et non pas par son sang seule qu’elle a sécurisé sa position. Quand elle est née précisément, personne ne le sait mais certains disent qu’elle serait, des Hauts Seigneurs, la plus âgée. Alors que les Daemonites sont du genre à se battre pour tout contrôler, Aglaeca avait compris depuis longtemps la toute-puissance de l’information, s’autoproclamant Maitresse des Secrets et refusant d’endosser un rôle plus politique et militaire. Que les autres grosses têtes à l’égo surdimensionné s’entretuent pour le poste. Qu’est-ce qu’elle en avait à faire, elle? Au final, ils danseraient tous comme les marionnettes qu’ils sont et elle aurait fait la preuve que ce n’est pas une histoire de qui en a le plus dans le pantalon mais qui en a le plus dans la cervelle.

Comme on le sait, depuis des temps immémoriaux, Daemonites et Kherubims sont en guerre. Ceci dit, Aglaeca n’était pas satisfaite de ne pas savoir POURQUOI. C’est une chose, la propagande. La vérité, une autre. Pour trouver des réponses, il faudrait aller les chercher à la source : chez la royauté d’en face. Il faut savoir que jusqu’alors, Aglaeca n’avait parasité aucun hôte, un choix qui faisait qu’elle se faisait regarder de haut par ses contemporains qui la considérait comme faible. Mais la Maitresse des Secrets avait appris que la patience est une arme plus dangereuse encore que le contrôle mental d’Helspont ou les facultés terrifiantes de Defile. Quand vous pouvez vivre éternellement, penser à court terme est stupide. Le manque de vision des autres Hauts Seigneurs masquait ses propres plans. Ainsi, après des décennies d’étude de l’ennemi, elle décida qu’il était temps d’agir.

Profitant d’un énième conflit armé entre les deux empires, Aglaeca prit en embuscade la princesse Meliora et son escorte. On pourrait s’attendre à ce qu’un Daemonite, tout Haut Seigneur qu’il fut, aurait vite trépassé devant une douzaine d’adversaires affectés à la garde royale ET une princesse en prime. Mais non. Car Aglaeca fit la preuve ce jour-là que tout vient à point à qui sait attendre. Séparés du reste de leurs troupes, sans moyen de communiquer efficacement avec eux à cause des interférences de nature diverse causées par les conflits à quelques kilomètres de là et confiants de pouvoir triompher facilement, les Kherubims furent mis hors d’état de nuire un par un. Pas tués. Neutralisés. Pourquoi? Pour leur faire comprendre qu’elle jouait avec eux, tout simplement. Jouez sur le mental de votre ennemi et vous pouvez causer l’effondrement de ce dernier avec facilité.

Elle parvint à retourner les gardes royaux les uns contre les autres et ultimement, Meliora se retrouva seule. Mais c’était une guerrière maitrisant la Coda, ce n’était pas une cible facile. Malheureusement pour elle, rien ne l’avait préparé à la fourberie d’Aglaeca qui parasita son premier et seul corps hôte : celui de la princesse. Et elle le fit savoir de façon très claire tant aux Daemonites qu’aux Kherubims. Les forces ennemies se retrouvèrent complètement démoralisées et les forces alliées galvanisées comme jamais. Sans avoir fait elle-même couler la plus petite goutte de sang, Aglaeca venait d’initier un des massacres les plus ignobles de toute la guerre. Quand elle retourna auprès des siens, il ne faisait plus aucun doute que son nom allait passer à l’histoire. Ses détracteurs se firent soudainement beaucoup plus silencieux et beaucoup moins virulents qu’avant.

Malgré un succès fulgurant, Aglaeca refusa de s’impliquer davantage dans les politiques daemonites, préférant piller les connaissances de Meliora, son corps hôte pour faire une découverte qui ne serait réalisé que des siècles plus tard par le reste des Hauts Seigneurs : les Kherubims avaient créés les Daemonites comme esclaves et ces derniers s’étaient rebellés. Plus fascinant encore : les Kherubims avaient fait des expériences et tests similaires sur des dizaines d’autres de leurs « colonie » des mondes volés aux habitants d’origine pour servir les intérêts des Kherubims. Elle savait que ces informations bien que crucialement importantes lui étaient parfaitement inutiles pour le moment. Si elle les révélait aux Daemonites, ils se battraient avec plus d’ardeur mais sans changer leur façon de faire. Si elle en faisait part aux Kherubims, personne ne la croirait. Conclusion?

Il fallait garder l’information pour elle. Un jour ou l’autre, la vérité qu’elle détenait causerait des dommages catastrophiques. L’univers était vaste après tout. Il y aurait bien une puissance quelque part qui n’hésiterait pas à aller mettre de l’ordre dans ce merdier et en plus, avec un peu de chance, les Kherubims seraient exposés comme les meurtriers génocidaires qu’ils étaient. Elle avait l’éternité pour travailler sur ce petit problème. En revanche, il faudrait trouver des preuves supplémentaires, autres que les connaissances pillées dans un cerveau réticent. Mais encore une fois… Elle avait le temps. Énormément de temps. Non en attendant le plus efficace était encore d’espionner ses ennemis, tant au sein des Daemonites qu’à l’extérieur. Les codes d’accès de Meliora lui seraient d’ailleurs fort utiles. En soufflant sur les flammes du conflit, elle avait un plan en tête.

En poussant un côté ou un autre à des mesures plus belliqueuse, cela provoquerait l’escalade qu’elle attendait depuis longtemps : une campagne qui les mènerait loin de leurs mondes, dans l’espace d’une planète qui serait plus tard appelée « la Terre ». Se portant volontaire pour piloter le vaisseau de guerre qui les y mènerait, elle embarqua avec entre autre Defile et Helspont et après un combat de longue haleine contre le vaisseau Kherubim, les deux vaisseaux s’écrasèrent sur Terre, comme elle l’avait prévu. Elle se fit passer pour morte, abandonnant derrière elle tout ce qui aurait pu la trahir et quand Helspont et Defile quittèrent l’épave pour aller comploter chacun de leur côté, elle commença à nouveau à faire ce qu’elle faisait de mieux : attendre et manipuler. Dans l’ombre, elle comptait bien observer ce que les deux camps feraient. Ce serait...

Divertissant. Et elle ne fut pas déçue. Au fil des siècles chaque camp tentant de manipuler le monde à sa façon, tantôt étant les héros, les monstres, les personnages de récits et de légende ou étant cette petite poussée invisible pour amener les événements dans une direction ou dans une autre. Et pendant tout ce temps-là, Aglaeca continuait d’observer, d’accumuler des connaissances et des secrets. Encore plus, toujours plus. Elle se mêla à plus d’une reprise à de nombreuses sociétés secrètes, se servant de ces dernières pour parfaire son réseau d’information. Entre temps, les Kherubims remportèrent la guerre, pour un temps à tout le moins et apparemment, personne ne semblait pressé de venir les chercher. D’un autre côté, personne ne semblait pressé de rentrer au bercail non plus. Des siècles. Ils avaient eu des siècles pour tenter de réparer les vaisseaux mais… Rien.

Et puis tout changea quand enfin la vérité éclata sur les Daemonites et les Kherubims. Helspont devint comme fou, Defile décida de tenter de garder tout le pouvoir pour lui et la guerre reprit de plus belle la seconde où les Daemonites apprirent la vérité. Ajoutez à cela que les super héros de la Terre en avaient déjà bien assez sur les bras, le conflit faillit frapper de plein fouet la planète bleue. Ultimement, une entente fut signée pour que la Terre ne devienne pas un champ de bataille secondaire, la plupart des Daemonites et Kherubims survivants repartirent mais Aglaeca elle resta en arrière parce que personne ne savait qu’elle était encore en vie. Autrement dit… Mission accomplie. Évidemment, la situation avait été considérablement plus complexe que ce qui est relaté ici. Beaucoup plus complexe, avec des morts, de la destruction, des tragédies et des larmes mais…

Ces choses-là n’intéressaient en rien Aglaeca qui décida de sortir un peu de l’ombre sous l’identité de « Ericka Darnell », leader d’une sorte de culte à la grandeur de la planète. Ce n’est un secret pour personne : les gens qui croient en une cause sont ceux qui sont les plus faciles à manipuler et quand en plus l’objet de votre admiration peut accomplir de petits miracles, vous égorgeriez père et mère pour avoir le privilège de pouvoir profiter de ses faveurs. Évidemment, les autorités s’intéressèrent pendant un temps à ce « culte » mais faute d’actions criminelles ou terroristes, on s’en désintéressa rapidement. Et pourtant, l’absence d’actes visibles ne veut en rien dire que tout est rose bonbon… Avec des fidèles infiltrés un peu partout pour lui fournir toute sorte de renseignements utiles, « Ericka » vend aux super criminels toute sorte de services utiles. Très utiles même.

Informations. Bâtiments pour se faire une planque. Terrains pour construire des installations. Transactions bancaires sécurisées. Faux papiers. Opérations chirurgicales. De tout en toute discrétion. Elle est la main invisible qui permet à ceux qui veulent contourner la loi de faire leurs petites affaires. Un service contre un service. Quoi? Vous pensez que c’est simple dans un monde où il y a des super héros partout de faire ses petites affaires criminelles en toute impunité? Non, il faut des gens comme « Ericka Darnell » pour aider avec ce genre de choses. Et elle se fait un plaisir de collecter toujours plus d’informations. Son passe-temps? Essayer de découvrir l’identité derrière le masque des super héros. Certains prétendent qu’elle aurait découvert l’identité d’au moins quelques-uns d’entre eux. Si c’est le cas, elle garde l’information pour elle.

Un service contre un service. Le secret de l’un contre le secret de l’autre. S’il y a bien une chose qu’elle a apprise en vivant auprès des siens c’est que la minute où vous perdrez votre coup d’avance sur l’adversaire, vous avez déjà perdu la partie. Et elle ne compte pas voir quelqu’un mettre un terme à une partie commencée il y a des millénaires de cela. Avant elle était Aglaeca. Maintenant elle est Ericka Darnell. Elle est aussi qui vous voulez, adaptant son apparence pour toujours protéger son secret, jonglant avec les identités pour toujours rester insaisissable. Il y a des châtiments pires que la mort et elle ne compte pas finir entre les griffes des Kherubims. Elle sait parfaitement ce qui l’attend si elle se montre trop ambitieuse et qu’elle joue mal sa main. Une éternité de souffrance est un prix bien trop élevé qu’elle-même n’est pas prête à miser contre. Oh non.

Aglaeca. Haut Seigneur Daemonite, Maitresse des Secrets. Meliora. Princesse Kherubime, Guerrière de la Coda. Alex Darnell. Chef de culte et atout indispensable pour les super criminels. Trois parts d’une même personne. Une éternité de secrets. Des siècles d’informations et pourtant un seul objectif : rester en vie tout en profitant au maximum de la vie. Sur Terre, bien sûr, ce point de convergence de tant de nations, d’espèces et de factions. Et si un jour ce qu’elle redoute venait à se produire… Et bien elle a eu plusieurs centaines de décennies pour se préparer au pire. Et si elle doit vraiment en venir à cet extrême alors elle partira dans un grand « BOUM »… Et elle ne sera très certainement pas la seule à trépasser ce jour-là, loin, très loin de là. En attendant? La partie est lancée. Des joueurs quittent, abandonnent. D’autres s’ajoutent mais elle? Elle est éternelle…

Pouvoirs et Faiblesses

Physiologie Daemonite : Les pouvoirs d’un Daemonite sont conditionnels à deux choses : son rang social et son niveau d’entrainement. Dans le cas d’Aglaeca, elle atteint les niveaux dont sont capables les membres les plus puissants de son espèce, faisant partie de la royauté daemonite et étant un Haut Seigneur, la Maitresse des Secrets. Malgré sa puissance, elle ne compte pas arrêter de s’entrainer pour autant, loin de là.

Guérison accélérée : Tant que le cerveau reste fonctionnel, un Daemonite peut se guérir de façon indéfinie. Membres, organes, une partie du cerveau… Tout est possible. Aussi, un Daemonite se régénèrera plus vite s’il habite un corps hôte et qu’il prend le temps de se reposer. Rares sont les gentilles infirmières prêtes à faire un « becquer bobo » à une créature parasitaire comme un Daemonite, potentiel serment d’Hippocrate ou non.

Griffes et Crocs: Sous leur forme naturelle, les Daemonites ont des griffes (aux mains et aux pieds) et des crocs acérés qu’ils utilisent librement durant les combats, notamment pour affaiblir la barrière mentale des corps hôtes qu’ils désirent posséder. Une fois dans un corps, ils peuvent à loisir faire apparaitre et disparaitre griffes et crocs si la situation le demande pour se conférer un arsenal offensif (ou défensif) supplémentaire.

Immortalité : Un Daemonite peut survivre un million d’années sans corps au strict minimum. Certaines théories prétendent que c’est sous cette forme seule qu’ils peuvent vivre si longtemps mais les leaders des Daemonites ont conservé la même apparence des siècles durant sans que cela ne semble indiquer quelque vieillissement que ce soit. Si certains Daemonites changent d’hôte régulièrement, Aglaeca s’est attaché à cette forme.

Métamorphose : Seuls les Daemonites les plus puissants peuvent user de ce pouvoir et seuls les experts dans cette discipline peuvent se changer en matière inorganique. Aglaeca est passée maitre dans ce domaine, rivalisant sans mal avec les prouesses en métamorphose de Defile tant en termes de « formes » que de taille. Il faut noter que l’état conscient n’est pas nécessaire pour maintenir une forme, dans le cas d’Aglaeca.

Intangibilité : Tous les Daemonites disposent de la faculté d’intangibilité, ne serait-ce que pour prendre possession d’un corps, au vu de leur origine de parasites. Même en possédant un corps, un Daemonite peut continuer de passer au travers de la matière solide mais pas de manière automatique : cela demande, bien entendu, de la concentration. Dans le cas contraire, le Daemonite risque de se cogner le nez contre un mur et en souffrir.

Possession : Les Daemonites sont des parasites. C’est dommage mais c’est comme ça. Quand ils prennent un hôte, ils ont plein contrôle sur le corps et l’esprit et se nourrissent à même les ressources de leur hôte. Certains le font au détriment de leur enveloppe quitte à la faire exploser de façon spectaculaire pour changer de corps. Aglaeca, pour sa part, a toujours prit grand soin de son corps hôte et ce depuis plusieurs millénaires au moins.

Résistance surhumaine : Une balle dans la tête, si elle détruit le cerveau, pourrait tuer un Daemonite. Un chargeur entier dans le torse ne le ralentira même pas. Dans le cas d’Aglaeca, il va falloir beaucoup d’armes et beaucoup de chargeurs avant de réussir à la stopper et encore : il y a un risque non négligeable d’échec à cette tentative. Tout bon parasite est difficile à tuer et les Daemonites ne font pas exception à la règle.

Attributs surhumains : Pourquoi se déplacer en voiture quand on peut courir aussi vite voir plus rapidement que ces dernières? Sous forme parasitaire ou via un corps hôte, un Daemonite est capable de se mouvoir à une vitesse largement au-dessus de celle des humains. Vitesse, agilité et réflexes sont trois éléments pour lesquels on interdit aux Daemonites de participer aux olympiques : ils sont naturellement surqualifiés.

Force surhumaine : Ne jamais demander un coup de main à un Daemonite : la gifle pourrait bien vous arracher la tête. En revanche, pour aider au déménagement, porter le camion rempli sauve sur les coûts en essence. Certains Daemonites sont plus forts que d’autres et Aglaeca fait partie des plus redoutables d’entre eux. Conclusion : aucun bras de fer avec la demoiselle sinon vous risquez d’avoir besoin d’un nouveau bras!

Physiologie Kherubime : Comme Helspont, elle possède des capacités physiques lui permettant de se battre contre des êtres comme Superman et survivre. Remarquez que cela ne veut pas dire qu’elle va s’en sortir sans souffrir : c’est qu’il a tout un punch. Toutefois, en dépit de ces prodigieuses capacités, Aglaeca ne s’en sert pas trop souvent : quand on a un as dans sa manche, on ne s’en sert que lorsqu’il est absolument nécessaire.

Télépathie : Comme dit précédemment, ces parasites possèdent le corps et l’esprit. Que ce soit pour lire les pensées du corps hôte ou de leur entourage, certains Daemonites traquent par signature psychique. Pratique pour retrouver ce type dans un bar qui vous doit du fric. Lorsqu’ils sont connectés à leur ruche, tout se fait sans effort. Pour Aglaeca, un entrainement rigoureux lui permet de se maintenir en forme mentale optimale.

Reconstruction moléculaire : Tous les Hauts Seigneurs daemonite ont un « pouvoir » qui leur est propre et Aglaeca ne fait pas exception. Elle peut manipuler la matière de son corps… Mais aussi de son environnement. Petit cours rapide sur un pouvoir pas si connu et souvent interprété à tort comme la métamorphose ou la transformation. Pour commencer, la reconstruction moléculaire peut être identifiée sous deux autres noms.

La manipulation de matière et la transmutation élémentaire. Dans le cas de la reconstruction moléculaire, on parle de la faculté d’un individu d’altérer la structure physique de la matière. Par opposition à la transformation ou la métamorphose qui ne changent que la nature de l’individu possédant ce ou ces pouvoirs, la reconstruction moléculaire permet d’influencer la structure physique de la matière en général.

En général, Aglaeca s’en sert pour « améliorer » ses partisans. Guérir une mauvaise fracture qui ne s’est pas soudée adéquatement, offrir une augmentation mammaire gratuite aux femmes, transformer les haillons de gueux en vêtements chauds et confortables… Elle pourrait s’en servir pour faire de terribles choses aux gens mais elle préfère éviter. Soyez vu comme une déesse bienveillante et le monde sera à vos pieds.

Rappelons encore une fois qu’Aglaeca est une manipulatrice avant d’être une combattante. Conséquemment, jamais elle n’utilise la reconstruction moléculaire pour blesser. Les abus répétés de Helspont et Defile sur les autres êtres vivants l’ont dégoûté au point qu’elle refuse catégoriquement d’utiliser son pouvoir « unique » pour créer des souffrances ou la mort. Il y a des façons bien plus ingénieuses d’obtenir ce qu’on veut.

À ces pouvoirs, il faut noter qu’en tant que Haut Seigneur, c’est une experte en arts martiaux et en maniement d’armes. Que serait une guerrière sans un fusil à pompe, un lance-roquette et un bon vieux couteau de combat? Il y a des clichés qui sont universels et si le « Hasta la vista » est une spécialité terrienne, le « je reviendrai » a vidé des bâtiments entiers quand la belle a prononcé ces paroles. Oh ouais. La Terminatrice.

Mais il n’y a pas que du bon à tout cela! Ce serait trop facile de juste être trop forte pour la ligue et botter le cul de tout un chacun. Premièrement, si ses semblables apprenaient qu’elle est en vie, ils enverraient des vagues et des vagues et des vagues d’assassins pour la tuer. Elle a quand même déclenché une guerre civile… Et il y a aussi le fait que bon, c’est dans la nature des Hauts Seigneurs d’éliminer la compétition, tout ça…

Conséquemment, elle doit limiter la puissance qu’elle utilise, autrement il y a un risque non négligeable que sa signature soit perçue par les Daemonites. Ou pire. Par les Kherubim. Elle a quand même prit possession du corps d’une princesse Kherubime FERTILE ce qui veut dire que c’est la colère assassine de toute une civilisation qu’elle a aux fesses et les Kherubims ne seraient que trop contents de la capturer. Pourquoi?

Pour l’extraire du corps de la princesse, pour commencer et pour la torturer atrocement ensuite et ultimement soit la tuer ou la livrer aux autres Daemonites pour PLUS de torture atroce. Et ce n’est pas tout. Les super héros de ce monde (et certains super criminels) ont été en contact avec ces deux races et en connaissent l’existence. Il n’est pas exclu qu’ils décident : de capturer Aglaeca, de la torturer, de la livrer aux Kherubims qui vont…

DONC, quand quelqu’un a dit : un grand pouvoir implique de grandes responsabilités, c’est de façon plutôt sadique que cela s’applique à Aglaeca. Trop en faire reviendrait à s’attirer plus d’ennuis qu’elle ne pourrait en gérer et quand bien même elle jurerait allégeance à la Terre et ses héros, personne ne voudrait prendre le risque d’entrer en guerre ouverte avec deux empires extraterrestres pour protéger UNE personne.

Aglaeca doit donc agir prudemment, conserver sa nature daemonite secrète et s’assurer qui si quelqu’un la découvre, que le secret soit bien gardé. Heureusement, la plupart des super héros n’ont qu’une parole et elle détient suffisamment de secrets pour acheter le silence et sa liberté. Cela ne l’empêche pas d’abuser de certains de ses pouvoirs… Mais pas tous. Elle est loin d’être stupide, elle ne serait pas encore en vie autrement.

Elle espère que la guerre entre les Kherubims et les Daemonites va continuer encore longtemps. Plus ils sont occupés à s’entretuer, moins ils ont de temps pour venir enquêter sur Terre si jamais sa signature était découverte et identifiée. En fait, elle espère l’annihilation complète des deux races parce que bon… Elle a fini par s’attacher à sa planète d’adoption. La pizza n’existe pas ailleurs dans le cosmos, après tout…

A propos de toi

Présentation personnelle : …

Ton rythme de réponse : Trop rapide pour la ligue.

Pourquoi avez-vous choisi ce personnage ? Parce que j’adore trouver des personnages obscurs dont on ne sait absolument rien et les faire comme je les imagine être.

Avez-vous lu le règlement? Oui. L'approuves-tu ? Oui.

Comment êtes-vous venu ici ? À le bon vieux bouche à oreille.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 114
Date d'inscription : 15/12/2015


MessageSujet: Re: Ericka Darnell, née Aglaeca Jeu 14 Jan - 16:00

Tu as ma validation bel enfant! Very Happy

••••••••••••••••••••••••••••••••

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://earth-alpha-dc.jdrforum.com
Admin encyclopédique

avatar


Messages : 58
Date d'inscription : 15/12/2015


MessageSujet: Re: Ericka Darnell, née Aglaeca Jeu 14 Jan - 16:05

FÉLICITATIONS!



Tu es validé(e), bravo!
Tu vas maintenant pouvoir te balader librement sur le forum. N’oublie surtout pas de recenser ton avatar ici, pour qu’on ne te le pique surtout pas ! Tu pourras aussi faire une demande de rp, tout comme faire ta fiche de liens ! N’hésite pas à poser des questions si tu en as, le staff est là pour te répondre.

Bon rp parmi nous, et amuse-toi !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Ericka Darnell, née Aglaeca

Revenir en haut Aller en bas
Ericka Darnell, née Aglaeca
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Earth-Alpha :: Administration :: Registre des personnages :: Présentation :: Présentations validées-