Un univers alternatif de DC en création coopérative.
 
Bienvenue sur Earth Alpha! Prenez un cookie et installez- vous!
Faîtes un geste pour la planète: VOTEZ! Un top- site de voté = un pingouin adopté!

Partagez|

[FIN] Une question de confiance [PV:J'.Q.]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage

avatar


Messages : 114
Date d'inscription : 15/12/2015


MessageSujet: Re: [FIN] Une question de confiance [PV:J'.Q.] Dim 3 Jan - 17:59

L'officier fit sortir tout le monde d'un geste, avant de s'asseoir sur une chaise en face du speedster. Comment je le sais, car je le vois, je regarde et écoute. Cet homme reste silencieux quelques secondes, avant de poser son front contre la paume de sa main.

"Johnny Quick... Pourquoi ça ne fonctionne pas sur toi? Qu'est- ce qui te rend si exceptionnel?"

Je fronce les sourcils, plissant les yeux non pas pour mieux voir, mais dans une marque d'incompréhension.

"L'invasion est un franc succès, nous sommes déjà maître des États- Unis. Et pourtant, il faut que quelqu'un comme toi essaie de tout foutre par terre!"

Il sort alors vivement son arme de poing et vise le super- héros. Le canon possède en extension un silencieux. L'officier tire un coup afin de faire courir le speedster, avant de lancer en l'air une sphère d'aiguille qui vont se planter dans le corps de celui qui crée de l'énergie cinétique en grande quantité. Il se lève ensuite pour se diriger vers le jeune homme à terre, tendant son pistolet vers lui.

"Ne t'en fais pas, une fois que nous aurons le monde entier, les héros deviendront inutiles."

Juste à ce moment- là, je décide de passer à l'action. A la vitesse de l'éclair, je passe à travers le mur, arrivant sur Johnny que j'attrape. Je repars aussitôt. Une fois dans un lieu isolé, je le repose au sol, mais reste en l'air, la cape volant au vent, la mine sombre. La douleur est toujours là, j'ai toujours en face de moi le meurtrier de ma petite- amie, mais... Tout cloche en ce moment, il me faut des explications.

"Parle- moi plus en détail de tes aliens et leur lien avec Carol."

J’atterris devant lui pour lui retirer ses aiguilles une par une, sans aucune difficulté au vue de ma force.

••••••••••••••••••••••••••••••••

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://earth-alpha-dc.jdrforum.com

avatar


Messages : 24
Date d'inscription : 22/12/2015


MessageSujet: Re: [FIN] Une question de confiance [PV:J'.Q.] Dim 3 Jan - 18:36

L'homme assit en face de moi en était un, c'était un alien. Comment je le savais, et bien, il ne cachait rien et ne pouvait pas être plus claire dans ces attentions. C'est alors que je tombai bêtement dans son piège qu'il avait sans nul doute préparé d'avance à mon égard. C'est en tendant de me faire tirer dessus que je finis par être criblé d'aiguilles, chose qui en plus de faire mal, était ma principale phobie. Paniqué et immobilisé, j'étais à la merci de cette ignoble alien.

Par le plus grand des hasards, je fus miraculeusement sauvé, par Superman. Du moins, j'étais sauvé de l'alien, mais pas totalement de Superman, car vue ça question à mon égard, la dite copine l'était encore pour lui à l'heure actuelle. D'une voix tremblotante, je lui dis.


Pitié, retire les moi, j'ai une sainte horreur de ces trucs, je vais bientôt tourné de l'....


Sur ces mots, je venais littéralement de finir ma propre phrase par la dite action. Je venais de m'évanouir sous les yeux de Superman.

C'est après une période qui me dépassa complètement que je repris connaissance. La joue endolorie, je me réveillais. Face à moi se dressait Clark dans son pimpant costume. Tentant de me levait quelque peu nauséeux, je pris une longue respiration, puis me lança.


Les aliens donc ! Et bien, j'étais à mon boulot à S.T.A.R. Labs, le balai à la main, je devais nettoyer un bureau et une femme s'y trouver, j'ai discutais avec elle et j'ai eux des maux de tête. Elle tenta de me convaincre qu'elle bossait là depuis des années, chose qui n'était pas vraie, car je connais tout le monde et avec un cerveau comme le mien, je retiens bien mieux des trucs comme les visages. Donc, pour faire cours, elle a tenté de me tuer, je l'ai choppé en super vitesse, elle a changé en alien, puis c'est fait sauter avec le labo. Je m'en suis sorti par la fuite, puis je suis allé te voir, puis l'alien que tu dis être ta copine, m'a menacé et on en est là.


Je voyais dans son regard, que je m'étais un peu éternisé et qu'il ne semblait pas être convaincue.


Et oui, comme la femme du laboratoire, l'alien qui t'as manipulé avait son image qui fluxtué, genre comme quand une télé déconne , mais c'était tellement rapide que personne ne peu le voir, mise à part moi et sans doute toi, mais tu n'était pas en face donc... Juste comme ça, tu a vue son cadavre, parce qu'elle a du reprendre son apparence normale ?

Son regard, me disais que non et qu'il s'agissait là d'un point sensible.

Elle t'a manipulé, je sais pas pourquoi sa marche pas sur moi, mais faut dire aussi qu'elle à fait rapidement le rapprochement entre mes deux vies. Mis à part le fait que tu m’as vendue ou un autre membre de la ligue, sinon y'a que des aliens du même groupe qui on pu faire un tel rapprochement. Et rappelle moi d'effacer les bandes du laboratoire, j'ai pas envie que quelqu'un autre apprenne pour mon truc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 114
Date d'inscription : 15/12/2015


MessageSujet: Re: [FIN] Une question de confiance [PV:J'.Q.] Dim 3 Jan - 19:25

Il s'évanouit devant mes yeux... Quelle petite nature! Pendant qu'il pique un somme, je continue de lui retirer les aiguilles un à un. Ceci m'empêche de penser à ce qu'il s'est passé ce soir, ni à la peine qui m'enserre le coeur. Je me relève ensuite et attends patiemment que Johnny rouvre les yeux les bras croisés, ce qu'il fait un quart d'heure plus tard.

"Bien dormi belle au bois dormant?"

La première chose qu'il dit est des explications longues sur ce qui lui est arrivé juste avant qu'il ne vienne me voir au restaurant. J'écoute attentivement ses paroles sans l'interrompre une seule fois, cherchant à trouver une logique imparable dans ses mots qui me réconforterait. Mais plus j'en écoute, plus c'est le contraire qui se passe. On dirait vraiment que Johnny est en plein délire et s'il ne l'est pas, alors c'est les autres qui le sont, donc le monde entier. C'est plutôt difficile à croire pour le moment. Et en même temps, les paroles de l'officier résonnent encore dans ma tête. Un silence s'installe à la fin de sa première réplique, mais je reste assez perplexe et il doit le sentir, car il reprend les explications en parlant d'une fluctuation de la forme de Carol. C'est donc ça sa justification... Il me demande si j'ai vu son cadavre, mais c'est bien la dernière chose que je voudrais faire.

Me le rappeler est déjà bien assez douloureux dans mon esprit torturé. Un corps que j'ai tant de fois tenu dans mes bras, une bouche qui souriait et me parlait, un coeur qui battait pour moi... Tout ça, c'est juste fini, terminé, enterré... Dur d'y faire face en direct.

"Ecoute Johnny, je n'ai pas encore totalement adhéré à tes élucubrations, mais... Il faut avouer que certaines choses me troublent. Avant tout, il me faut des réponses, et je pense savoir où commencer. Suis- moi!"

Je m'envole en direction du commissariat pour la énième fois à toute vitesse, sachant pertinemment que le speedster ne me perdrait pas, malgré qu'il soit à pieds. Arrivé à l'intérieur, j'ouvre précipitamment la porte du bureau du commissaire où il discute avec l'officier qui a failli tuer mon collègue.

"Désolé, mais je dois vous l'emprunter un moment."

Dis- je au commissaire. C'est demandé par pure politesse, il n'a pas le choix. Je l'attrape par le col et ressors aussi vite, passant devant Johnny pour prendre la direction d'un haut bâtiment. Une fois au sommet, je regarde l'officier qui jure dans toutes les langues, si je puis dire, son impuissance.

"Ecoutez monsieur, je sais que vous n'êtes pas ce que vous prétendez être alors... Soit vous crachez le morceau, soit je vous laisse tomber.
- Vas te faire f..."

Je le lâche et le regarde tomber en croisant les bras. Je donne l'air de n'avoir aucun remord, mais je compte sur Johnny pour utiliser sa vitesse afin de le rattraper en courant sur la paroi du gratte- ciel et revenir me voir. Peut- être même qu'il pourrait lui soutirer des informations en jouant le jeu, jouant le rôle de celui qui tente de le protéger de moi, à condition qu'il passe à table. C'est aussi ça, travailler en équipe. Le bad cop c'est moi cette fois et le good cop c'est Johnny, assez contradictoire sur le coup, mais vue mon humeur, c'est ce dont j'ai besoin pour rester lucide.

••••••••••••••••••••••••••••••••

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://earth-alpha-dc.jdrforum.com

avatar


Messages : 24
Date d'inscription : 22/12/2015


MessageSujet: Re: [FIN] Une question de confiance [PV:J'.Q.] Dim 3 Jan - 20:34

J'avais déblatéré pendant une petit moment, mais je voyais bien que je n'avais pas répondu à toutes ces questions. C'est alors qu'il décida de bouger et s'envola sans m'en dire plus. Le suivant à toute vitesse, je compris en arrivant devant le poste de ce qu'il en retournait. Il vint à entré, puis ressorti un homme à la main. Il s'agissait là de l'officier de police qui s'était attaqué à moi quelque temps plus tôt, autrement dit, l'alien.

S'envolant avec en haut d'imposant immeuble, je ne savais plus si je devais ou non le suivre. Je regardais alors la scène de loin. Puis, l'homme que détenait Superman vint à tomber, je ne savais pas s'il s'agissait là d'un suicide désespéré ou d'une menace de l'homme d'acier, mais plus le temps passé, plus je comprenais que c'était ici la volonté de Clark qui restait impassible à la chute.

Me dis pas que je dois le sauver ! Et merde !

M'élançant à pleine puissance, je rejoignais alors le dit immeuble avant d'y grimpé à pleine vitesse. Je me rapprochais alors très rapidement de l'homme en chute libre, puis passant à côté de lui, je vins à le saisir et à le remonter. Malheureusement pour lui, dans mon action, je venais alors de lui déboité malencontreusement l'épaule en le rattrapant. Arrivant au sommet, je vins à le poser devant Clark.

On doit vraiment la jouer comme ça ? Non parce que échanger les rôles c'est pas mon truc, je sais pas quoi dire exactement là.

M'approchant de l'homme, à pleine vitesse, je vins intégralement le fouiller de la tête aux pieds. Il avait sur lui son arme de fonction, comme tout bon flic. Malheureusement pour lui, il avait de même et bien cacher, une arme ''Alien'' similaire à celle qu'avait utilise la femme du labo. Pour couronner le tout, il y avait aussi un de ces fameux détonateurs qui a pour but de les faires exploser.

C'est votre détonateur de kamikaze alien ? Si j’appuie dessus tu explose hein ? Je vais pas le faire t’inquiète. Superman tu le veux ?

Je lançai alors le détonateur à Clark, puis poursuivis.

Lui par contre ayant perdu soit disant quelqu'un de proche, il ne va pas ce gêner, surtout si je suis à côté. Donc tu es clairement un alien, ta copine du labo à glorifier un nom que j'ai pas retenue, ça doit être votre race ou un truc du genre. Donc c'est quoi votre but, pourquoi vous faites ça et comment vous faites pour manipuler les gens ? Répond s'il te plais, sinon mon ami ici présent à des moyens de te faire parler, moi aussi, mais c'est pas mon rôle aujourd'hui donc...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 114
Date d'inscription : 15/12/2015


MessageSujet: Re: [FIN] Une question de confiance [PV:J'.Q.] Lun 4 Jan - 9:01

Johnny a bien réagit comme je m'y attendais, c'est bon signe. Ce n'est toujours pas une preuve qu'il n'est pas un meurtrier de sang froid, mais je commence à reconnaître en lui mon camarade de la Justice League. Le speedster dépose l'officier sur le toit, devant moi, avant de le fouiller. Je fais attention à rester impassible devant son petit numéro, bien que je suis très étonné de sa découverte. J'attrape au vol l'objet qu'il me lance. Il est parallélépipédique, avec un gros bouton rouge au milieu. Un classique du genre. Quand Johnny a finit de questionner le soi-disant alien, il ne se décide toujours pas à parler, malgré mon air clairement menaçant.

"Alors si j'appuie ça fait boum? Intéressant..."

L'homme sursaute en se tournant vers moi, son air effrayé ne trompe pas. Il se reprend rapidement, mais pas assez pour que je ne remarque pas sa peur.

"Ne t'en fais pas, je ne compte pas appuyer. Je ne suis pas un monstre..."

Impossible pour qui que ce soit d'observateur de remarquer son air clairement soulagé. Il doit se rappeler qui je suis, ce que je suis et donc, pourquoi je ne ferais jamais une chose pareille. Malheureusement pour ses nerfs, je laisse planer un sourire sadique sur le visage en ajoutant:

"... Cependant, cet objet est plutôt glissant, j'ai comme qui dirait les mains moites."

La manette tournée de façon à ce que le bouton soit dirigé vers le sol, je le lâche d'un coup, avant de le rattraper du bout des doigts, entre l'index et le pouce, à un millimètre exactement du sol.

"Oh là Oh là... C'était moins une!"

L'officier commence à transpirer à grosses gouttes. Il est sur le point de craquer, se mordant les lèvres en pâlissant.

"Faisons une expérience: voyons si la tartine tombe toujours du côté de la confiture. Allez, je suis gentil, je laisse le bouton rouge au-dessus pour le départ."

Ainsi fait, je lâche de nouveau la manette qui cette fois tourne sur elle-même, sur le point de toucher le sol.

"D'accord! D'accord! Ne déconne pas avec ça, tu vas me faire exploser!"

Je rattrape l'objet et me redresse.

"Je t'écoute.
- Uhm... Nous venons d'un planète nommée...
- Qui "nous"?
- Tous les gens qui sont apparus une semaine plus tôt sur Terre... Personne n'a rien remarqué, parce qu'on a un système qui nous permet de modifier les souvenirs des autres, avec un très grand... Réalisme.
- Qu'est-ce que tu entends par là?
- Et bien... Disons qu'on pourrait faire passer une parfaite inconnue pour la femme qui t'a mise au monde ou...
- Faire croire à Superman qu'il est en couple avec une femme depuis des années.
- C'est très possible... Le soldat doit approcher la cible pour que le système puisse agir, il sert alors de relaie. Ensuite, les souvenirs se créent presque tout seul, à partir des données offertes. On donne un point de départ et un point d'arrivée, et le cerveau fait le reste.
- D'où le fait que je crois avoir acheté une bague de fiançailles un mois plus tôt alors qu'il n'en est rien...
- Oui, le système est trop bon, en quelque sorte. Dans le seul but de faire croire à toute la planète qu'on a toujours été là.
- Si chacun d'entre vous est un relaie, où est la serveur central?
- Tu l'as dit... A Central City. Notre planète a été détruite par l'un des plus puissants êtres de l'univers. Nous n'avons pu rien faire pour l'arrêter... Mais quelques survivants ont réussi à atteindre un vaisseau d'évacuation qui contenait des plans de... réinsertion, à mettre en place après une fuite brutale. Le vaisseau s'est chargé de trouver une planète habitable et de s'y téléporter. Nous sommes réapparus dans cette planète primitive, au beau milieu d'un accélérateur à particule inutilisé. Il ne nous a fallu qu'une journée pour rassembler et décortiquer les sciences les plus avancées de cette planète, avant de nous les approprier."

Je croyais que je serais plus atteint que ça en écoutant la vérité, et pourtant, c'est comme si je l'ai toujours su et accepté. C'est difficile à expliquer mais en gros, je me sens beaucoup mieux. Alors tout part de Central City... Johnny devrait donc ouvrir la voie.

••••••••••••••••••••••••••••••••

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://earth-alpha-dc.jdrforum.com

avatar


Messages : 24
Date d'inscription : 22/12/2015


MessageSujet: Re: [FIN] Une question de confiance [PV:J'.Q.] Lun 4 Jan - 11:07

L'alien avait tout bonne craché le morceau, enfin il faut dire aussi que Superman était plutôt convainquant dans ce rôle de méchant flic. Me tournant vers Superman, j'affichais un regard maussade, puis me retournait vers l'alien.

Je suis navré pour vos congénères, ainsi que pour votre planètes, malheureusement, vous avez pris la mauvaise option en vous incrustant ainsi parmi nous. Je n’ose imaginé votre situation, mais vous inclure dans la vie des gens de cette manière n'est tout bonnement pas acceptable. Que vous souhaites vous cacher et vivre en paix soit ! Mais avoir l'amitié, l'amour ou le respect de quelqu'un, ça ce mérite et ça prend du temps. Si vos intentions son louable, nous pouvons vous aider, comme vous pouvez le faire pour nous en échange, du moins vue vos soit disant avancement technologique. Mais si ce n'est pas le cas, craignez notre courroux. Le choix est à vous, amis ou ennemis ? Et je vous préviens, il n'y aura pas de seconde change.

Lançant un regard à Clark, j'attendais aussi son avis sur le sujet, mais c'était aussi et surtout celui de l'alien qui me questionnait le plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 114
Date d'inscription : 15/12/2015


MessageSujet: Re: [FIN] Une question de confiance [PV:J'.Q.] Lun 4 Jan - 13:46

L'officier ramène sa main contre son visage, éclatant de rire. La proposition de Johnny le faisait rire, parce que il en oublie que sa vie est entre mes mains.

"Pourquoi on accepterait une chose pareille quand on a déjà gagné? Si même Superman est tombé dans le panneau, personne ne peut nous résister, à part toi! Mais ils finiront par t'avoir et reprogrammer plus en profondeur le cerveau de Superman pour qu'il oublie toute cette journée. S'il est gentil, ils vont peut- être lui refaire sa chère Carol..."

Je lui mets un coup de poing au visage qui l'assomme sur le coup. On dirait que je ne fais que ça ce soir. L'intention de Johnny est louable, mais ce n'est pas avec lui qu'on obtiendrait quoi que ce soit. Sans parler qu'ils pensent être au-dessus des lois humaines, il faut d'abord les faire redescendre sur terre avant toute chose.

"Bien tenté mon ami, bien tenté..."

Je saute dans le vide les poings tendus, descendant rapidement vers le sol en longeant la façade du bâtiment. Avant de toucher terre, je me redresse d'un coup pour voler à raz le toit des voitures. J'aurais pu partir en ligne droite vers Central City depuis le sommet, mais je veux que Johnny puisse continuer de me suivre. J'augmente cependant ma vitesse de façon exponentielle, sachant que le speedster pourrait me rattraper à tout moment tant qu'il m'aurait en visuel. En quelques secondes, j'arrive et entre dans la ville où les Aliens ont élu domicile principale. Le seul accélérateur à particules se trouvant là- bas est caché dans le complex de Star Labs même. Il est temps que les choses sérieuses commencent.

••••••••••••••••••••••••••••••••

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://earth-alpha-dc.jdrforum.com

avatar


Messages : 24
Date d'inscription : 22/12/2015


MessageSujet: Re: [FIN] Une question de confiance [PV:J'.Q.] Lun 4 Jan - 18:11

Je m'étais trompé à leur sujet, il n'était en rien de simple réfugier. Superman lui ferma rapidement la clapé en l'assommant d'un gentil coup de point. Puis, il s’élança en direction de Central, pour ma part, je vins à me saisir de l'alien pour ne pas le laisser en arrière. Le passant sur mon épaule qui n'était dorénavant plus endolorie, je vins à m’élancer à la poursuite de Clark.


Sautant à toute vitesse, sur la paroi d'un immeuble en contrebas, je repris rapidement place sur le planché des vaches et fonça à toute vitesse vers ma chère ville. Rattrapant l'homme d'acier comme si de rien n'était, nous vîmes à arriver aux portes de S.T.A.R. Labs. .

En face de nous ce trouvais un agroupement qui semblait attendre notre venue. Arme à la main, ils était tous différent, passant d'enfants à des adultes d'étenie tous aussi différents.


Tu as toujours le détonateur en main à ce que je vois ! Notre ami ici présent pourrait nous être très utile en fin de compte, tu es prêt, trois....

À peine avais-je lancé le décompte que je m'étais déjà propulsé à toute vitesse parmi l’attroupement, déposant négligeaient au passage le corps de l'autre inconscient à leurs pieds. Je revins et poursuivis.


Un, zéro !

Je fis alors deux pas en arrières et un salut de la main, avant de légèrement baisser les yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 114
Date d'inscription : 15/12/2015


MessageSujet: Re: [FIN] Une question de confiance [PV:J'.Q.] Lun 4 Jan - 18:36

Je suis Johnny jusqu'à Star Labs, mais un véritable bataillon nous attend. Le speedster portant le faux officier sur l'épaule va déposer son colis à leurs pieds. Dès qu'il revient, je comprends exactement ce qu'il me demande de faire mais... Je regarde les combattants, puis le détonateur, avant de tourner la tête vers mon coéquipier.

"Désolé, mais plus personne ne doit mourir aujourd'hui, amis ou ennemis. Je vais faire diversion, toi passe à travers eux et vas leur mettre une bonne raclée de l'intérieur. Je suis sur que tu peux atteindre leur serveur central et le détruire, si j'arrive à retenir le gros des troupes."

En effet, j'utilise ma vision rayon X pour vérifier que leur nombre n'est pas un leurre. Et bien évidemment, il y a très peu d'alien à l'intérieur, comparé à ceux qui nous attendent. J'essaie de décortiquer leurs anatomies en l'alliant à ma vision microscopique, mais quelque chose parasite mon cerveau et m'empêche de faire de plus amples analyses. Je détruis le détonateur dans ma main en prenant l'air féroce.

"Maintenant vas! Et ne te retourne pas!"

D'un coup, je fonce sur mes ennemis comme une boule de billard rejoignant les quilles. Je m'arrête au dernier moment, afin de leur mettre de simples coups de poings, subissant en même temps leurs tirs d'énergie. Ces armes sont bien évidemment extraterrestres, ils n'ont rien à voir avec ce que même des chercheurs de Star Labs pourraient faire. Sachant après tout ce qu'on a vécu plus tôt qu'ils ont la résistance de simples humains, je modère ma force de frappe pour les assommer uniquement. Cependant, ils se relèvent presque immédiatement comme des marionnettes. En sondant leur cerveau, je remarque qu'on leur envoie des signaux qui les activent malgré eux, pour qu'ils continuent de se battre. A force, certains commencent à avoir le nez qui coulent de sang, mais ils semblent tous déterminés à continuer. C'est le désespoir qui les fait continuer à m'attaquer encore et encore, bien plus que les impulsions électriques forcées.

"Je vous en prie! Arrêtez! Il y a sûrement un moyen de vous aider, sans avoir à en arriver à de telles extrémités! Avec de telles méthodes, vous ne pouvez pas gagner!"

Des paroles dans le vent, est- ce qu'un soldat en terre de guerre écouterait son ennemi sous prétexte qu'il porte un costume coloré? Non, un véritable soldat se bat jusqu'à la mort, seul leur commandement peut les faire cesser. Et je compte sur Johnny pour s'occuper de ça.

••••••••••••••••••••••••••••••••

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://earth-alpha-dc.jdrforum.com

avatar


Messages : 24
Date d'inscription : 22/12/2015


MessageSujet: Re: [FIN] Une question de confiance [PV:J'.Q.] Lun 4 Jan - 20:34

Superman ne voulais plus de morts, la belle affaire selon mon point de vue. Au point, on l'on en était, ces êtres n'avaient pas leur place ici, encore moi vivant. Malheureusement, je n'étais pas en mesure de faire changer d'avis notre homme d'acier et sa volonté de fer. C'est ainsi qu'il me demanda de le laisser s'occuper des forces en face de nous et de me charger pour ma part de détruire leurs dispositifs à l’intérieur du laboratoire.

Tu n'as pas intérêt à te faire manipuler pendant que je ne suis pas là, je n'ai pas envie que tu changes de camps et me retrouver à fuir toute ma vie.

C'est sur ses mots que je partis à vive allure, contournant au passage la mêlée et entra dans le bâtiment. Une fois à l’intérieur, je vins à fouiller les lieux de fond en comble et atterri finalement au porte de l'accélérateur de particule. La porte fermée à double tour, je me mis alors à chercher le code électronique de la dit porte en testant toutes les combinaison numérique possible. C'est après une multitude de propositions, que je finis par trouver le sésame qui m'ouvrit les lieux. M’engouffrant dans l'ouverture à peine complète de la porte, je vins à faire le tour de cette accélérateur et fini rapidement par trouver un étrange appareil.

Rentrants par une passerelle ouvrant dans l'engin, je vins à faire face à alien sans couverture qui pianoté une multitude de boutons sur un afficheur que l'on pourrait qualifier d’holographique.

Arrête ce que tu fais maintenant !!

L'alien apeuré s’empressa de saisir son arme à sa ceinture et à tirer sur mon emplacement. À peine avait-il entamé son geste, que je m'étais élancé sur lui et que je m'étais approprié son détonateur lui aussi accroché à sa taille. Me trouvant dorénavant derrière lui, son malencontreux tir ne toucha personne.

Arrête ce que tu fais, où je te fais exploser. Superman ne veux plus de morts, mais moi, je n'en ai plus rien à faire, donc c'est soit tu m'éteins ta machine, soit je le fait avec toi en prime. Alors ???
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: [FIN] Une question de confiance [PV:J'.Q.]

Revenir en haut Aller en bas
[FIN] Une question de confiance [PV:J'.Q.]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Sujets similaires
-
» Question sur cities xl 2011
» Question 3DO
» Question sur diverses choses dans wow (Lore)
» Topic d'aide et de question GS.
» question sur le recrutement et les phase de teste

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Earth-Alpha :: Central City-