Un univers alternatif de DC en création coopérative.
 
Bienvenue sur Earth Alpha! Prenez un cookie et installez- vous!
Faîtes un geste pour la planète: VOTEZ! Un top- site de voté = un pingouin adopté!

Partagez|

[FIN] Une question de confiance [PV:J'.Q.]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage

avatar


Messages : 114
Date d'inscription : 15/12/2015


MessageSujet: [FIN] Une question de confiance [PV:J'.Q.] Mer 30 Déc - 15:12

C'est presque ridicule. Je sais pertinemment que le monde d'aujourd'hui est plus égalitaire envers les femmes, mais de là à ce que ce soit ma petite-amie qui nous ramène au restaurant... Quel genre d'amoureux j'ai l'air maintenant? D'accord, on y va avec sa voiture et je n'en ai pas, mais j'aurais encore préféré y aller à pieds. Carol ne cesse de se moquer de l'air revêche que j'affiche depuis qu'elle est venue me chercher à mon appartement des bas quartiers de Metropolis, nous emmenant vers les meilleurs. Elle ne réalise pas quel grand romantique je suis, à quel point il est important pour moi d'être l'homme idéal à ses yeux. Comme l'était Jonathan Kent pour Martha Kent.

Heureusement, j'ai reçu ma paye la veille, je vais pouvoir lui offrir le dîner, ainsi qu'à moi-même. C'est ma seule consolation. Une fois la voiture garée, je me dépêche de sortir pour contourner l'avant du véhicule et ouvrir la portière de la jeune femme. En lui tendant la main pour la faire sortir, je ne peux qu'admirer ses belles boucles brunes et son maquillage parfait. Je me demande encore comment une beauté de son genre a pu tomber amoureuse de moi. Elle esquisse un de ses fameux sourires, avant de prendre ma main et sortir.

Elle verrouille les portières d'une pression de sa clef, avant d'attraper mon bras et de se coller contre moi. Je souris à mon tour en remettant mes lunettes en place d'un geste du doigt, avant d'entrer dans l'établissement chic. La soirée se déroule sans le moindre accro, je n'ai jamais été aussi heureux dans un endroit aussi classe. Habituellement, je les fuis. Notre discussion bat son plein, quand j'entends un bruit caractéristique. C'est le frottement de l'air sur la peau d'un speedster en pleine course. Que fait Johnny Quick dans ma ville? Et pourquoi il vient par ici? Je le vois passer la porte d'entrée, dans le dos de Carol et se diriger vers nous. Personne d'autre n'a les capacités pour le détecter, le temps semble figé. Que va -t- il faire?

••••••••••••••••••••••••••••••••

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://earth-alpha-dc.jdrforum.com

avatar


Messages : 24
Date d'inscription : 22/12/2015


MessageSujet: Re: [FIN] Une question de confiance [PV:J'.Q.] Mer 30 Déc - 17:14

Trainant mon malheur chariot de nettoyage, je venais de rentrer dans un nombreux laboratoire du complexe de S.T.A.R. Labs où j'avais depuis quelques années déjà, pris place comme agent d'entretien. Face à moi se dressait une femme en blouse blanche penchée sur une pille de documents.

Exusez-moi Madame, je suis là pour faire le ménage.

Elle vint à se retourner, puis repris son activité comme si je n'avais jamais été là. Intrigué, je vins me demander qui elle pouvait être, car je ne l'avais jamais vue de puis les quelques années que j'avais passé à travailler ici. De même, à une telle heure, il n'y avait plus personne en temps normal, si ce n'était les agents de sécurité et d'entretien comme moi. M'avançant prudemment vers elle, je vins à lui poser la question.

Exusez-moi Madame, mais qui êtes-vous ? Si je ne m'abuse c'est le laboratoire du Professeur Dolton et vous n'êtes ni le professeur, ni un de ces confrères.

Elle vint à se retourner et à me prétendre qu'elle était professeur ici depuis des années et qu'elle ce nommé Maria Wirsel. À ces mots, mon cerveau fut pris d'une légère pique. Reprenant rapidement mes esprits et biens que confus, je poursuivis.

Wirsel vous dites, non cela ne me dit rien, vous m'excuserez mais je dois prévenir la sécurité.

Semblant intrigué, elle s'approcha de nouveau de moi et répéta mots pour mot ce qu'elle m'avait dit quelque temps plus tôt. Je fus alors repris d'un étrange mal de tête pendant une fraction de seconde. Intrigué à mon tour, je vins à poursuivre.

Qui êtes-vous ? C'est vous qui me faite ça ?

Reculant de quelques pas, elle me dévisagea quelques secondes, avant de relâcher un soupir. Elle vint à clamer sont inquiétude sur le fait que son habilité ne fonctionnait pas. Me demandant de quoi il en retournait, mon cerveau se mit à plein régime afin d'analyser la situation, c'est alors que je vis quelque chose d'étrange. Pendant un millième de seconde, son apparence fluctua pour ainsi dire, devenant tout autre, mais revenant rapidement à la normale. Pour quelqu'un d'autre que moi, cette chose serait passée inaperçue, mais ce ne fut pas le cas.

Les événements qui suivirent s'enchaînèrent très rapidement. La dite femme sortit de sous sa blouse une arme sortant des normes classiques. Puis, elle vint à faire feu sur moi. Esquivant l'attaque par un déplacement rapide dont j'ai le secret, je vins à passé dans son dos et à réitérer mes précédentes questions. Elle se retourna et poursuivit son attaque encore et encore, esquivant chacune d'entre elles, je répétais inlassablement mes questions sans réponse, puis vint à passer à l'action à mon tour.

Fonçant à toute allure sur elle, je vins à violemment la désarmer en lui tordant douloureusement le poignet et en lui saisissant le cou de mon autre main. D'un regard haineux, je vins à la menacer et à lui réitérer désespérément mes questions.

Pris de panique, la femme vint à dévoiler sa réelle apparence. Il s'agissait là de la même apparence que j'avais entrevu quelques moments plus tôt. Gardant mon calme du mieux que je le pouvais et jouant l'air menaçant de plus belle, je la fixais tout lui ordonnant des explications.


C'est alors que la créature vint à glorifier le nom de ce qui pouvait être celui de son espèce, puis leva son autre main. C'est alors que je vis un étrange dispositif au creux de cette dernière. Un bip se fit entendre et je compris de quoi il en retournait. Lâchant prise, je pris mes jambes à mon cou et courus le plus rapidement possible, entrainant inconscient mon pauvre chariot avec moi, du moins avant de le lâcher devant la porte de secours.

Une fois sorti et à quelques centaines de mètres des lieux, je vins à entendre une détonation. L'explosion avait seulement fait sauter le laboratoire et quelques bureaux adjacents. Sortant dans ma poche un anneau couleur or, je vins à l'enfiler et à l'activer d'une petite pression. Saisissant au vol ma combinaison, je l'enfila en un éclaire et pris la route de Metropolice. Mon instinct me disait qu'il s'agissait là d'une affaire dépassant de loin mon expertise. Mon seul atout sur un tel sujet était l'homme d'acier, le rare alien qui est du bon côté et dont j'ai une confiance sans failles.

Je vins à prestement atteindre la ville et entamer ma recherche de Clark. C'est après de longues et intenses minutes que je le retrouvai assis à une table d'un restaurant chic des beaux quartiers. Passant tel un coup de vent à côté de lui, je lui fis signe de me rejoindre à l'extérieur.

Un fois à l'extérieur, je vins à lui dire.

Excuse moi si je te dérange dans un interview, mais je suis sur une affaire qui à de grande chance d'être lié à des aliens. Donc, si tu peux m'apporter ton expertise et ton aide du moins sur quelques questions que je me pose, cela serait appréciable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 114
Date d'inscription : 15/12/2015


MessageSujet: Re: [FIN] Une question de confiance [PV:J'.Q.] Jeu 31 Déc - 12:27

Johnny est le seul membre de la Ligue à connaître ma véritable identité, je ne suis pas surpris qu'il vienne chercher Clark Kent pour l'aider. Ce qui m'étonne dans cette histoire, c'est qu'il croit que je suis en interview, alors que je suis clairement en rendez- vous avec ma petite- amie Carol avec qui on a assez souvent travaillé ensemble, puisqu'elle est policière. J'esquisse donc un sourire ironique, avant de répondre:

"Tu sais Johnny, une interview qui se passe dans restaurant gastronomique, avec ma petite- amie, c'est communément appelé un rendez- vous galant. Tu peux utiliser cette expression maintenant que je te l'ai apprise, ça sera ça de pris."

Je fais un coucou à Carol au loin, elle- même me saluant avec un grand sourire. Elle est au téléphone avec quelqu'un.

"Passons. Mon aide t'est toute acquise, mais comme je te l'ai dit, je suis en plein rendez- vous, ça ne peut pas attendre?"

Je connais Johnny, il ne serait jamais venu sans une bonne raison et si ce n'était pas urgent. Cependant, je n'ai aucune envie d'interrompre une soirée pareille, sachant qu'elle n'est que trop rare dans nos vie à cause de nos devoirs respectifs à Carol et moi. L'air de cette dernière change tout d'un coup, passant de souriant à sombre. Je la connais parfaitement, cette expression. Elle est souvent liée à son travail en tant qu'agent de police. Je soupire, est- ce que ça veut dire que le dîner touche à sa fin? Au moins, ça veut dire que je suis totalement disponible pour Johnny, ça devrait lui faire très plaisir. Soudain, la jeune femme sort de table avec une mine sérieuse sur son visage. Elle se dirige vers la sortie qu'elle passe rapidement, pour venir à nous. Je remarque finalement qu'elle a son arme à la main qu'elle pointe vers mon collègue une fois à notre niveau.

"Écarte- toi de lui Clark, Johnny Quick n'est pas celui que tu crois. En réalité, il se nomme Jonathan Allen et il est recherché pour avoir causé une explosion à star labs où il travaillait en tant qu'agent de nettoyage, en tuant un chercheur au passage. Il a déjà un casier pour meurtre, ça en fait un de plus pour ce récidiviste. Chéri, mets- lui ces menottes s'il te plaît."

Elle a des menottes dans sa main libre qu'elle me tend, gardant le présumé criminel en joue. Je n'arrive pas à croire ce que j'entends, de quoi elle parle? Je regarde Johnny, puis saisit les entraves.

"Je suis désolé, mais tu vas devoir la suivre..."

Je connais Carol depuis bien plus longtemps que Johnny et elle m'a à de très nombreuses fois apportées son aide, que je sois Clark Kent ou Superman. Elle fait partie des rares policiers à avoir accepté le super- héros dès le début, en jugeant seulement ses actes plutôt que son potentiel danger. Sans compter son talent naturel pour résoudre des crimes, je ne peux que lui faire confiance. Et en même temps, que Johnny Quick soit responsable de tels actes m'est encore très difficile à admettre. Je vais enquêter, mais seulement s'il se rend.

••••••••••••••••••••••••••••••••

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://earth-alpha-dc.jdrforum.com

avatar


Messages : 24
Date d'inscription : 22/12/2015


MessageSujet: Re: [FIN] Une question de confiance [PV:J'.Q.] Jeu 31 Déc - 14:31

Petite amie ? Cela devait être très ressent, car encore la semaine dernière, il n'en avait pas quand je lui avais parlé à la tour. Je ne savais pas quoi lui répondre quelque peu gênait de lui avoir entre autres gâché sa soirée. Je jetai par la suite un œil sur sa dite petite ami, qui semblait ma fois très charmante, mais ce fut très rapidement que je changeai d'avis à son sujet.

Elle sortait prestement du restaurant et vint à nous rejoindre arme à la main. C'est alors qu'elle vint à me menacer personnellement de son arme, affirmait que j'avais causé moi-même l'explosion de S.T.A.R. Labs. De plus, elle fit directement le rapprochement entre mon identité civil et celui que j'étais en ce moment. Regardant Clark avec un air complètement perdu par la situation, celui-ci appuya les propos de ça, soit disant petite amie.

Quoi ? Nan, Clark comment tu peut l'approuver aussi rapidement, tu fait plus confiance à une femme que tu viens de rencontrer qu'à moi ? Et comment elle fait pour le rapprochement entre moi et, heu…, l'agent d'entretien et moi ? Clark comment tu peu me faire ça, en temps normal tu écouterais les deux version avant de juger.

Les mains en l'air, je reculais prudemment avant d'arriver littéralement dos à un mur.


La scientifique en question c'était l'alien dont je t'ai fait allusion et l'explosion c'est produit quand elle c'est fait sauté. Croit moi Clark !

Je naviguais désespérément du regard entre Clark et cette étrange femme, puis je fus pris de nouveau d'un violent mal de crâne.

Ha !! Ce mal de crâne, c'est la même chose qu'avec l'alien de tout à l'heure.

Fixant mon regard avec attention sur la femme armé, je vins à furtivement entre-voir un événement similaire à celui s’étant produit au laboratoire, elle avait fluctué pendant un millième de seconde. La pointant rapidement du doigt, je vins à dire.

S'en est une, c'est une alien Clark !!

Abaissant vivement ma main, je vins à fondre sur elle à vive allure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 114
Date d'inscription : 15/12/2015


MessageSujet: Re: [FIN] Une question de confiance [PV:J'.Q.] Sam 2 Jan - 13:14

Je m'approche de Johnny qui recule, voyant dans son regard son air perdu et désespéré. Ou quelque chose s'en approchant. En tout cas, il n'a pas l'air d'être prêt à suivre Carol, il se contente de bredouiller des paroles qui me touchent. Le plus étrange dans ce que le speedster dit, c'est que je ne connais ma petite- amie que depuis peu, alors qu'il sait très bien que non. Il fait partie de ceux qui sont au courant de ma relation, bien que je cache mon rôle de Superman à la femme que j'aime. Il arrive rapidement dos à un mur, je m'arrête à mon tour.

"Écoute, je sais ce que tu ressens, mais tu dois te livrer, pour faire mande honorable. Après, on t'écoutera. Carol ne fait que son travail, ne lui rend pas la tâche plus difficile."

La jeune femme reste sérieuse en tenant toujours le présumé criminel en joue, elle a toujours pris son travail très au sérieux, suivant scrupuleusement le protocole. Je suis certain que si on me soupçonne d'un crime, elle n'hésiterait pas à me menotter à la première occasion pour m'emmener au poste, sans m'écouter. C'est sa manière d'agir. Elle est très stricte en tant que policière. Johnny Quick se justifie en disant que la victime de l'explosion est un alien... ça fait rudement mal, je suis quoi moi, au fait? Enfin, je comprends ce qu'il veut dire et malheureusement, j'aurais besoin de plus de preuve que sa simple parole pour le croire.

"Ne l'écoute pas Clark, cette femme avait une famille, des enfants. Elle est née à Central, tout le monde pourra te le confirmer! La sage- femme qui l'a mise au monde et ses parents sont encore vivants! Cet homme est sûrement en plein délire, tout comme lorsqu'il a tué ses parents dans son enfance. Ne crois pas un traitre mot de ce qu'il dit!"

Je me tourne pour offrir mon profil droit à Carol et mon autre profil à Johnny, un peu en retrait sur le côté. Mon regard passe de l'un à l'autre, ne sachant qui croire. La vérité est que je veux penser que Carol se trompe, mais en même temps, si ce qu'elle dit à propos du scientifique est vrai, alors effectivement mon collègue est en plein délire. Je devrais vérifier ça à la première occasion et alors, je saurais s'il est coupable ou innocent. En attendant, il faut que je désamorce cette crise. Ce regard plein d'hostilité que mes deux alliés se lancent me fait craindre le pire. Les choses peuvent s'envenimer à tout moment. Je vois Johnny faire une grimace de douleur et déclarer avoir mal au crâne, ça ne lui ait jamais arrivé... En tant que speedster, c'est une chose quasiment impossible, car son sang se fluidifie parfaitement à tout moment. Soudain, il déclare que ma petite- amie est un alien, sans aucune raison apparente. Je le vois alors sur le point de foncer sur elle, ayant une vision adaptée à la super vitesse.

J'écrase le lacet de ma chaussure droite, tente de me tourner vers lui comme pour lui dire quelque chose, levant la jambe droite, tout en faisant pivoter mon bras droit en moment où Johnny passe à côté de moi pour atteindre Carol. Je donne l'impression d'avoir voulu lui faire face, mais en écrasant mon lacet, je chute maladroitement par terre. Et comme "par hasard", le speeedster bouge à ce moment- là, car une personne ordinaire n'aurait jamais pu remarquer son mouvement une seule seconde, ni son intention.

"AHHHHH!"

Je fais semblant de chuter dans la continuité du mouvement, comme si je m'emmêle les pieds, et lui mets un coup avec mon avant- bras droit, entre son menton et son torse. Un humain ordinaire aurait été balayé par la vitesse du speedster (le bras sans doute démolit, comme happée par une voiture de course en plein mouvement), mais c'est sans compter ma super force et mon invulnérabilité. Johnny doit avoir l'impression d'avoir été frappé par une branche très solide. Je suis ainsi au sol, ventre à terre, le bras sur le speedster, à l'endroit où je l'ai frappé.

"Qu... Qu'est- ce qu'il s'est passé?"

Je tente de me relever, affichant un air penaud incrédule sur le visage. Ouf... Carol est sauve. Elle pointe son arme sur Johnny et tire. Maintenant qu'elle a vu qu'il a tenté une attaque, elle est en droit d'utiliser sa propre arme. Je n'ai pas le temps de bouger, elle est trop près.

••••••••••••••••••••••••••••••••

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://earth-alpha-dc.jdrforum.com

avatar


Messages : 24
Date d'inscription : 22/12/2015


MessageSujet: Re: [FIN] Une question de confiance [PV:J'.Q.] Sam 2 Jan - 14:33

Je m'étais jeté à corps perdu sur cette femme qui était sans conteste une aliens comme l'avait été l'autre du laboratoire. Fonçant éperdument et à vive allure sur ma cible, je vins à voir le coup arrivé présumé accidentel de Clark à mon égard. Malheureusement pour moi, c'était trop tard. Je me pris son avant-bras en plein cou, stoppant nette ma progression. Ce lariat improvisé me fis alors chuter, et cela, en plus de me couper momentanément la respiration. Tombant lourdement à terre dans une expiration semblant pour moi être le dernier, je me retrouvais alors complètement à bout de souffle cherchant désespérément d'une bouffée d'air.

Tentant de me relever, tout en cherchant à reprendre ma respiration de façon douloureuse, je retombai alors de plus belle sous l'impulsion de la douleur, celle que procure une balle. Elle avait tiré sur moi, sans doute visée telle la tête, mais ce fut mon épaule droite qui fut touchée.

Venant prestement et difficilement à me relever, je hurlais de douleur et repris ma course, sauf qu'il s'agissait là de fuir. M'appuyant sur mon bras gauche et forçant sur mes jambes, je repris une vitesse de speedster et courut le plus loin possible, parvenant à me cacher derrière un mur à quelques mètres de ce qui était devenu mes ennemis.

Adossé à un mur, je reprenais difficilement ma respiration. Celle-ci était lourde et hésitante, entre obligation vitale et douleur que chaque bouffées d'air m'apportait, je n'allais serte pas en mourir, mais je devais prendre mon temps de récupèrer. Il en allait de même de mon épaule blessé, je devais faire quelque chose. C'est alors que je fis entrer ma main gauche en vibration et que je la logeais dans mon épaule afin d'en extraire la balle qui s'y trouvait.

Parvenant à la sortir sans encombre, je jetais alors la balle sur le sol, puis comprimai la plaie avec ma main, le temps que le saignement s'estompe. Je me régénérais vite, c'était un fait, mais je ne pouvais me permettre de perdre plus de sang qu'il n'en était déjà. Reprenant mes esprits et ma respiration au plus calme que je pouvais, je jetais alors un œil vers la rue, pour voir ce qu'il en était de mes nouveaux problèmes. Tout deux étaient encore là, à quelques mètres de moi. Le sang s'arrêtant de couler et la plaie se résorbant petit à petit, je décidais de retenter ma chance. Bien que je ne sois pas un génie, il est clair que Clark est sous son emprise d'un manière ou d'une autre. Cette chose doit disparaître et peut être que Clark reviendrait à lui, si ce n'est pas le cas, je n'aurai plus qu'à courir, mais bien plus vite que d'habitude.

Sortant en trombe de ma cachette, je partis en face dans une autre ruelle, puis revins sur la rue principale pour poursuivre dans une autre voie. Balayant la rue à toute vitesse, je faisais ainsi en sorte de devenir imprévisible sur ma provenance, devenant de plus en plus rapide, la rue était parsemé de trainé jaune, résidus de ma personne encore figé dans les yeux de tous. Arrivé à un point, même Clark devait avoir quelques doutes sur ma position exacte, car je ne suivais en rien un véritable schéma prédéfini.

Continuant ma course pendant quelques longues et intenses secondes, je vins à changer de parcours et lutta avec facilité contre la gravité, montant ainsi sur les parois d'un mur avant de m'élancer de celui-ci vers la rue, et surtout vers cette soit disant femme, tel un éclair venant du ciel. Poing gauche en avant, je m'apprêtais à la frapper de toute ma puissance quitte à me ruiner les os sous le choc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 114
Date d'inscription : 15/12/2015


MessageSujet: Re: [FIN] Une question de confiance [PV:J'.Q.] Sam 2 Jan - 15:31

"Attends!"

Johnny s'en va à toute vitesse, ce qui est compréhensible vue que Carol lui a tiré dessus. Je me lève d'un bond et lui fait baisser son arme en appuyant sur ses mains.

"ça suffit, qu'est- ce qui te prend!?
- Toi qu'est- ce qui te prend!? Ce gars est un criminel recherché, il te faut quoi?
- Et alors? ça ne te donne pas le droit de lui tirer dessus!
- Il m'a attaqué le premier, tu l'as bien vu, et heureusement que ta maladresse m'a sauvé!
- Oui, mais je gérais, maintenant il doit être loin!"

Une dispute de couple qui s'entame... Mais avec la gravité d'une fin du monde. Je l'ai vu dévier de sa trajectoire pour se cacher à quelques mètres, le speedster n'abandonne visiblement pas sa proie. Il est persuadé d'avoir affaire à une envahisseuse, ce que je ne crois pas. Je connais cette femme, il aurait été impossible pour moi de la faire entrer dans ma vie sans avoir fait quelques recherches. Tout comme moi, elle vient d'une petite ville du Kansas, elle est de cinq ans plus vieille et est arrivée bien avant moi à Metropolis pour y faire l'école de police. J'ai déjà parlé à ses parents, nous avons dîner ensemble. Je commence à penser pouvoir lui dire la vérité sur mon identité secrète, pour pouvoir la demander en mariage. Comment on en serait arrivé à un point aussi culminent, sans être sûr ce qu'elle est réellement? Johnny va trop loin cette fois, il est dangereux, je vais devoir le stopper par tous les moyens.

Soudain, un éclair jaune passe plus loin dans une ruelle, puis un autre de l'autre côté, et encore un autre. Johnny nous tourne autour sans venir à nous, sachant pertinemment que je pourrais l'arrêter en cas d'attaque. Cette fois, je ne me contenterai pas de le sonner, j'essaierai de l'assommer. Malheureusement, ses mouvements sont devenus désordonnés à mes yeux, il m'est impossible de savoir par où il va venir. Ainsi, quand il se jette sur ma petite- amie de toutes ses forces, il est déjà trop tard pour moi. Son poing heurte sa mâchoire qui se brise presque immédiatement, avant que la jeune femme ne soit propulsée contre un mur. Ce deuxième choc l'achève définitivement: elle est morte. Quant à moi, je regarde la scène sans y croire, avant de pousser un hurlement de douleur lorsque ses signes vitaux disparaissent d'un coup. Des torrents de larmes coulent sur mes joues, pendant que je me tourne vers le tueur.

"Qu'as- tu fait!? Je l'aimais! Pourquoi!?"

J'attrape un tissu de la forme du symbole des El, retirant mes vêtement, avant de le poser sur mon torse. Ces actions faits à vitesse super sonique. Ma tenue organique apparaître à partir du symbole, me recouvrant alors totalement. Avant même que ma cape n'apparaisse, je fonce vers Johnny pour essayer de l'attraper.

••••••••••••••••••••••••••••••••

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://earth-alpha-dc.jdrforum.com

avatar


Messages : 24
Date d'inscription : 22/12/2015


MessageSujet: Re: [FIN] Une question de confiance [PV:J'.Q.] Sam 2 Jan - 16:41

Le choc fut épouvantable, autant pour les os de ma main que pour la mâchoire de cette chose. Mes os étaient inévitablement fêlés et je m'étais complètement écroulé au sol. La femme avait littéralement volé et c'était fracassé contre le mur d'un immeuble avant de s'écrouler au sol. Me relevant de tout mon possible, je constatais les dégâts que j'avais faits. Cherchant du regard, je voulais savoir si cette chose était belle et bien morte, et aussi redevenue ce quelle devait être. Malheureusement, son corps au sol, donc, était caché à ma vue, et aussi à celle de Clark. Une voiture et une petit nuage de poussière bloqué complément la vision de son corps.

Soudain, un hurlement émanant de Clark me transcenda et me fit frisonne de peur. Il vint à me questionner sur les raisons de mon action, puis m'affirma qu'il l'aimait, j'étais pourtant sur que cela aller le faire revenir à la raison, mais ce n'était malheureusement pas le cas. Cherchant éperdument une réponse à lui offrir dans mon esprit troublé, j'en venais même à me poser la question, avais-je perdu la raison, avais-je rêvé sur ces aliens ? Le doute m'habitait alors, mais je n'eux guère le temps de me morfond plus, car Clark avait endossé son costume et me fonçait alors droit dessus, plein de rage.

Il tenta éperdument de m'attraper, j'esquivais chaque action qu'il essaya de fait à mon égard. Je soufrais énormément, ma main gauche était en sang et mes os en pièce. Mon épaule droite était de nouveau fonctionnelle, mais j'avais encore mal par moment. J'esquivais encore et encore, sans pour autant rendre ce qu'il tentait. Je faisais de mon mieux pour que le temps joue en ma faveur, espérant qu'il reprenne ces esprits et qu'il se calme.


Clark arrête, c'est une alien ! Non de dieu, elle t'as manipuler Clark ! Tout ce que tu croit d'elle est faux ! Suis-je un homme qui tue sans raison ? Tu sais au fond de toi que je ferais jamais un truc pareille ! S'il faut que je meure pour que tu revienne à toi, SOIT !!!  

M'arrêtant complément, je me figeais les bras tendus, attendant mon destin, aussi funeste soit-il.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 114
Date d'inscription : 15/12/2015


MessageSujet: Re: [FIN] Une question de confiance [PV:J'.Q.] Dim 3 Jan - 15:41

Johnny Quick a toujours été plus rapide que moi, mais ça n'a jamais été aussi rageant qu'en ce moment. J'essaye de l'attraper par tous les moyens, et lui arrive à m'esquiver à chaque fois. Plus le super- héros m'échappe, plus ma colère augmente. D'un coup, il s'arrête, me faisant face, attendant le sort que je lui réserverais. Avec brutalité, je le saisis au cou et l'emmène contre un mur sur lequel je le bloque.

"Mourir? Rao soit loué, je n'en suis pas arrivé au point de devenir meurtrier! Mais sache que pour moi tu es déjà mort!"

Mon visage n'exprime rien d'autres que la rage. Je serre doucement ma prise comme pour l'étouffer, me demandant si réellement, je n'ai pas envie de le faire. Il me suffirait d'une seule petite pression pour lui briser la nuque et le tuer sur le cou, tout mon être réclame vengeance. Et pourtant... La justice prévaudra toujours pour moi, c'est le pilier de mon combat contre les malfaiteurs. Je relâche Johnny alors que mes larmes cessent, mais l'assomme d'un coup de poing. Ensuite, je le rattrape par le col en m'envolant vers le commissariat. Là, je le dépose devant des policiers à qui je donne l'emplacement du corps de Carol, et repars aussitôt. Je ne suis pas d'humeur à parler à qui que ce soit, je veux juste pleurer la mort de la femme que j'aimais. En arrivant chez moi, la première chose que je fais est de chercher la bague de fiançailles que je comptais lui offrir le lendemain. Elle est introuvable.

Quelque chose cloche, s'en est absurde. Ma mémoire parfaite n'aurait jamais du se tromper sur l'endroit où j'ai déposée la boîte contenant le bijou. En plus, ma vision au rayon X ne m'apprend rien de mieux, je scanne pourtant chaque recoin de la pièce! Alors pourquoi je dois me mettre à tout renverser dans tous les sens pour chercher cet objet? Ce n'est pas normal, je me souviens pourtant parfaitement l'avoir achetée il y a trois semaines... Je tombe à genoux au sol et pose mes mains sur ma tête, crispant les doigts sur mes cheveux d'un air désespéré. Il faut absolument que je la retrouve, c'est tout ce qui me reste pour me rappeler l'amour de ma vie. Mon esprit n'est plus du tout objectif, j'aurais du aller voir la police en tant que Clark Kent pour faire une déposition, mais rien ne me traverse l'esprit à part cette fichue bague qui semble inexistante.

"Qu'est- ce qu'il avait dit déjà? Qu'elle me manipulait? Qu'est- ce qu'il voulait dire par là? Je dois le savoir, c'est tout ce qui me reste..."

Je me lève et quitte l'appartement pour rejoindre le commissariat.

••••••••••••••••••••••••••••••••

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://earth-alpha-dc.jdrforum.com

avatar


Messages : 24
Date d'inscription : 22/12/2015


MessageSujet: Re: [FIN] Une question de confiance [PV:J'.Q.] Dim 3 Jan - 17:28

Un sursaut, puis je me réveillais complètement perdue. J'étais assis sur une chaise, autour de moi c'était attroupé une bande de policiers d'on l'une, main tendue, venait sans nul doute d'effleurer mon costume au niveau du visage. Elle avait sans doute tenté de me le retirer. Me levant d'un bond énergique, je me rendais alors compte que ma main gauche était encore quelque peu endolorie. Me retournant vers les policiers dorénavant arme à la main, je levais les bras au ciel et dit d'une voie dont l'assurance était pour le moins très mal joué.

Du calme ! Je suis où, il s'est passé quoi au juste ? … En faite non c'est bon je me souviens. Sinon vous pourrez baisser vos armes, car s'il advenait que vous souhaitez les utiliser à mon égard, je crains que vous vous mettiez plus en danger qu'autre chose. S'il vous plait, réfléchissait avant de tirer. Je ne veux pas des morts sur la conscience.

C'est alors que vint à prendre la parole un officier parmi les forces armées.

Des morts ? Superman nous a clairement informé que vous avez tué une officier de police.

Rectification, la chose que j'ai belle et bien tué était un alien déguisé et de plus, Superman était et l'est peut être encore, sous son influence, en somme, il a était manipulé. Croyez-moi ou pas, je préfère rester assis ici le temps que Superman reprend ces esprits et revient à la raison, du moins s'il y arrive. Étant donné que c'est vous qui avez les armes, même si j'ai rien à craindre, pour votre sécurité, je vais gentiment me rasseoir.

M'asseyant sur la chaise, je vins à croiser les bras et à attendre un dénouement à ma pauvre situation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: [FIN] Une question de confiance [PV:J'.Q.]

Revenir en haut Aller en bas
[FIN] Une question de confiance [PV:J'.Q.]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Sujets similaires
-
» Question sur cities xl 2011
» Question 3DO
» Question sur diverses choses dans wow (Lore)
» Topic d'aide et de question GS.
» question sur le recrutement et les phase de teste

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Earth-Alpha :: Central City-