Un univers alternatif de DC en création coopérative.
 
Bienvenue sur Earth Alpha! Prenez un cookie et installez- vous!
Faîtes un geste pour la planète: VOTEZ! Un top- site de voté = un pingouin adopté!

Partagez|

[FINI]You don't have a choice ! - Ft Petit Sup

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

avatar


Messages : 117
Date d'inscription : 15/12/2015


MessageSujet: [FINI]You don't have a choice ! - Ft Petit Sup Mer 23 Déc - 16:25



You Don't Have A Choice !
ft. Superman
Ayant fini de passer son costume de barmaid, Talia s’était dirigée vers son endroit habituel. Une ambiance assez calme régnait dans les lieux, et elle travaillait comme tous les jours. Rien de gênant a l’horizon, enfin... C’est ce qu’elle croyait. Passant de commande en commande, elle avait dû sortir de derrière le bar avec un plateau contenant des snacks et des boissons. Allant a une table dominer par des hommes, elle leur donna leur commande, déposant le contenu du plateau sur la table, avec son sourire habituel. Alors qu’elle voulu s’en aller, un homme saoul la pris en dépourvu étant assis seul sur une table a cote. Elle n’avait pas vu le coup venir, et sa main était venu se déposer sur son fessier, venant le masser a pleine main. Elle inspira un bon coup, avant que ses yeux ne changent d’expression. Elle n’était plus la. Elle avait de nouveau une de ses visions, et le contact n’avait fait qu’aider Talia a enchainer sa vision.

L’homme en question était un sérieux criminel, elle l’avait vu dans sa vision, mais avait vu autre chose. Kent ? Clark Kent ?... L’homme parlait de tuer un dénommé Clark. Lorsque la vision avait pris fin, la plateau n’avait pas raté sa direction, venant se planter en pleine tête du criminel. Etant saoul, il n’allait pas vraiment se rappeler peut être de son visage, et allant rapidement en courant derrière son bar, elle finit par prendre son téléphone portable. Elle devait retrouver ce Clark et le plus tôt sera le mieux. Internet allait être un bon moyen pour repérer cette personne. La seule personne qu’elle avait pu trouver était un célèbre journaliste vivant justement à Metropolis. Elle avait pu voir a quoi pouvait ressembler la victime et donc, elle savait qui chercher et surtout où.

Le lendemain, elle ne tarda pas à chercher l’endroit où il habitait et finalement, elle sorti de sa maison en direction de celle de Clark. La pluie battait fort et Talia savait que si elle attendait un jour de plus, ce serait peut être trop tard. Elle ne voulait pas y aller la vieil parce qu’il était assez tard. Elle s’était dit que le mieux était d’attendre demain matin. En se dirigeant vers la maison, elle se demanda quand même ce qu’elle allait lui dire et s’approchant du seuil, elle hésita a frapper... Elle se mordille légèrement la lèvre inferieure, puis décida de se jeter a l’eau.

Attendant un moment, la porte avait finit par s’ouvrir. Elle se mit droite, le regardant. C’était bien lui...

-Clark Kent ?... Je suis venue vous prévenir d’un danger, mais s’il vous plait ne fermer pas la porte avant de m'avoir écouter...


••••••••••••••••••••••••••••••••

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 114
Date d'inscription : 15/12/2015


MessageSujet: Re: [FINI]You don't have a choice ! - Ft Petit Sup Jeu 24 Déc - 10:59

S'il y a bien une chose que j'aime faire quand il pleut au point de m'empêcher de sortir, c'est un gros bol de soupe et me blottir dans une grosse couverture bien chaude. C'est ce qu'on faisait à l'époque avec maman et papa, ces derniers restaient l'un contre l'autre et moi au milieu. Bien évidemment, quand je suis devenu bien trop grand, ils ne m'ont plus invité dans leur câlin. Je devais juste m'asseoir à côté et regarder fixement la pluie. C'était bien suffisant à mon bonheur, de toute façon. Depuis un an, j'ai cessé de faire ça, par manque de temps et d'envie. Mais maintenant, étrangement, l'envie est revenu et je ne me sens pas d'humeur à aller enquêter sur quelque chose d'intéressant.

Comme d'habitude, mes oreilles entendent tout, même à travers la pluie battante, comme cette femme qui arrive. Avec les années, j'ai vite appris à reconnaître les bruits de pas de tout le monde dans l'immeuble, sans compter qu'il est rare qu'un de ses habitants déménage. Ce quartier des bas- fonds est en quelque sorte une grosse impasse pour la majorité des gens. Je l'aime, car grâce à la mauvaise réputation du lieu, je peux être tranquille, sans qu'un curieux ne vienne chercher un quelconque Superman ici. J'ai bien assez dans mon compte en banque pour me prendre l'appartement que je veux, mais celui- là me correspond bien mieux. Et donc, cette femme, que je fixe grâce à ma vision au rayon X, entre dans le bâtiment et monte les escaliers.

«Coucou mademoiselle, prostituée? Voleuse? Vendeuse d’allumettes?»

En effet, il n'est pas rare, dans ce genre d'endroit, que des proxénètes fassent leurs petites affaires, ou même, qu'une personne n'invite des femmes de son calibre chez eux lorsqu'ils s'ennuient, en leur proposant de l'argent. Sans compter les voleurs en tout genre cherchant une habitation vulnérable à cambrioler. Je n'imagine pas une seconde qu'elle vienne pour moi, pas avant que je ne la vois hésiter devant la porte. Je me lève alors pour me diriger vers elle et attends qu'elle frappe en la regardant droit dans les yeux.

«Allez... Va-t- en! Va-t- en! Va-t- en!»

Murmurais- je pour moi- même. Malheureusement pour ma tranquillité, elle frappe à la porte que j'ouvre quelques secondes plus tard. Je dois ressembler à un homme coquillage dans ma couverture, mais puisqu'elle vient me déranger, je me dois de la dissuader de continuer de toutes les manières possibles. Quitte à me montrer étrange en l'accueillant.

«Merci de me prévenir du danger, mais non merci. Inutile de me raconter votre histoire, j'irai très bien, je vous le jure. Alors rentrez chez vous et faîtes- vous un bol de soupe.»

Sur ce, je referme la porte et vais me rasseoir. Franchement, pour qui elle me prend? Si elle veut me voler, elle peut bien attendre que je sorte de chez moi et me cambrioler comme tout le monde. Et même si elle est sincère, je suis Superman bon sang, je survivrai.

••••••••••••••••••••••••••••••••

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://earth-alpha-dc.jdrforum.com

avatar


Messages : 117
Date d'inscription : 15/12/2015


MessageSujet: Re: [FINI]You don't have a choice ! - Ft Petit Sup Mar 29 Déc - 11:57



You Don't Have A Choice !
ft. Superman
Ce qui était fait était déjà fait et Talia attendait gentiment devant la porte. Elle ne savait pas qu’elle serait son comportement envers une personne tout a fait inconnu qui venait lui proposer son aide, mais surtout le prévenir d’un danger ! Elle se pinça de nouveau les lèvres, se disant qu’elle aurait mieux dû s’en aller, mais lorsque la porte s’ouvrit, elle resta planter sur place. Elle voulu parler de nouveau, mais il ne lui laissa pas le temps de respirer ou de dire quoi que se soit avant de lui dire franchement ses mots et fermer la porte a son nez. Elle se balança un peu vers l’arrière, avant de reprendre ses esprits, fronçant un peu les sourcils. C’est vrai qu’il avait toutes les raisons d’être méfiant, mais elle devait quand même le prévenir ! Il ne devait pas lui arriver quelque chose, sinon elle se sentirait assez coupable ! Elle avança de nouveau et frappa a la porte.

-Mr Kent, s’il vous plait... Il faut que vous me croyiez ! Je ne supporterais pas qu’il vous arrive quelque chose, alors que je savais bien que le danger est près... Je l’ai vu... S’il vous plait ouvrez-moi, je vous promets je ne suis pas là pour vous volez ou autre, je suis juste ici pour vous tenir au courant de quelque chose qui risquerait de vous nuire !

Elle soupire un peu avant de se taper la tete contre la porte. Elle savait que cela ne pouvait réussir, il allait surement la prendre pour une folle du premier degré. Elle devait trouver quelque chose pour lui faire voir qu’elle ne disait pas des bêtises, mais surtout qu’elle était sincère. Elle n’allait pas s’en aller aussi facilement malheureusement pour le jeune homme, qui semblait ne pas vouloir entendre les paroles de la jeune femme.

-Je peux vous prouvez que je ne dis pas de bêtises, je peux vous prouvez que mon don est réel... Il faut juste me faire confiance.

A ce moment là, une vision apparu  faisant en sorte que Talia se mette sur ses genoux, posant ses mains sur sa tete. Elle finit par hurler de douleur voyant que le jeune mafieux n’allait pas tarder a faire surface, mais surtout il n’était pas seul et armée. Elle se serra sur elle-même, tapant de sa main sur le sol.

-Clark.... S’il vous plait.... !



••••••••••••••••••••••••••••••••

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 114
Date d'inscription : 15/12/2015


MessageSujet: Re: [FINI]You don't have a choice ! - Ft Petit Sup Jeu 31 Déc - 12:00

Je recommence à boire tranquillement ma soupe, bien décidé à ignorer la présence derrière la porte. J'ai appris avec le temps qu'il fallait se montrer parfois cruel envers ce genre de personne, avant qu'elles ne commencent à s'imposer. Il suffit de leur tendre la main, pour qu'elle saisisse le bras et s'y accroche comme une sangsue. Enfin, c'est ce que je crois pour cette jeune femme. Voilà qu'elle frappe à nouveau à la porte et se remet à s'adresser à moi... C'est si difficile à comprendre que je ne suis pas le bon pigeon? Elle devrait aller voir quelqu'un de moins méfiant que moi pour le coup, il doit y en avoir des tas dans le coin. Je m'arrête de boire le délicieux liquide à la fin de sa première réplique, fixant le liquide marron d'un air perdu.

Je me surprends à réfléchir à ses paroles, à me demander si je n'ai pas été trop brusque envers elle. Je me décide finalement à écouter son coeur battre, pour vérifier qu'elle ne ment pas. Et effectivement, son coeur renvoie la sincérité dans ses paroles. Encore une fois, la différence entre une vérité et ce que l'on croit profondément est trop subtile chez les gens pour négliger une telle possibilité. Pourtant, je me dois d'essayer de comprendre ce qui l'amène, son courage me touche. Je repose mon bol et laisse tomber ma couverture sur mon canapé, avant de revenir à la porte. J'hésite à ouvrir tout de même, jusqu'à ce que la harceleuse ne lâche un cri qui me fait brutalement tourner le poignet.

"Hey, ça va!? Laissez- moi vous aider."

Je me baisse pour serrer ses bras entre mes mains et la relever doucement. Elle a l'air de souffrir, son coeur bat la chamade. Tout en la tenant dans mes bras, je l'aide à entrer chez moi à son rythme, puis la fais asseoir sur mon canapé. Elle semble vraiment mal au point.

"Vous devriez aller voir un médecin... Mais avant, reposez- vous ici, le temps que la pluie se calme tout du moins, et dîtes- moi votre histoire. Je ne suis pas totalement convaincu de la véracité de vos propos, mais en tant que journaliste, vous m'offrez une bonne histoire pour un article donc... Je vous écoute."

J'attrape mon seul fauteuil qui est un peu plus loin et le tire jusqu'en face de mon invitée forcée, avant de m'y installer. Ayant une mémoire parfaite, je n'ai pas besoin de noter sur un calepin comme la plus part des journalistes. Il me suffit de l'écouter parler pour tout enregistrer instantanément et pour toujours. Ce don est aussi une malédiction, car même ce que je voudrais oublier reste dans mon esprit. C'est une des raisons pour laquelle je fais tout mon possible pour n'agir qu'en bien, car il me sera impossible par la suite de juste oublier tout acte malveillant. Ma propre sensibilité finirait par me les rappeler. C'est ce quel es gens appellent les fantômes du passé.

••••••••••••••••••••••••••••••••

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://earth-alpha-dc.jdrforum.com

avatar


Messages : 117
Date d'inscription : 15/12/2015


MessageSujet: Re: [FINI]You don't have a choice ! - Ft Petit Sup Ven 1 Jan - 23:49



You Don't Have A Choice !
ft. Superman

Talia voyait bien qu’il ne leur restait pas trop de temps, mais juste le temps de faire comprendre a Clark l’objet de sa présence ici, mais surtout lui faire voir qu’elle ne dit pas des conneries. Elle devait se relever après sa dernière vision, mais les mains de Clark posés sur ses bras avait mis fin a ses visions. Elle était un peu sonnée, mais rien de grave, elle avait pris des chocs encore plus forts. Il fallait lui dire au plus vite ce qui se passe, elle ne devait pas perdre de temps. Elle se laissa emmener dans l’appartement du jeune homme, puis il la déposa sur le fauteuil. Elle posa sa main sur sa tete comme si elle ressentait des maux de têtes... Quelque chose qui lui faisait très mal.

Elle regarda un peu Clark, avant qu’elle ne voie qu’il tire un fauteuil a son tour pour s’assoir. Elle fronce légèrement les sourcils, lorsqu’il lui dit qu’elle devait voir un médecin, mais surtout lorsqu’il lui parle d’article de journal... Mais... Il est sérieux ? Elle serra doucement son poing, avant de regarder la pluie et le vent battre dehors. Elle ferma un instant les yeux avant de le regarder de nouveau.

-Je n’ai pas...Nous n’avons pas le temps d’attendre que la pluie se calme... Et je ne suis pas un sujet à étudier.

Elle continue de le regarder, restant assise, avant de se lever. Elle regarde la porte et serra de nouveau les poings avant de regarder de nouveau le jeune homme assis, comme si il ne se souciait de rien.

-S’il vous plait, il faut que vous me fassiez confiance... Il y a des personnes qui veulent votre mort pour je ne sais quelle raison et ils ne vont pas tarder a venir... Vous devez me croire... Je.. J’ai un certain don qui me le permet de le savoir, une sorte de clairvoyance...

Elle ne savait s’il allait en rire, mais elle devait faire quelque chose.

-Je ne sais pas comment je peux vous le prouver, et si on reste là, je ne peux garantir votre sécurité...Ni la mienne...

Elle était apeurer, elle ne voulait pas que quelque chose leur arrive et qu’elle savait surtout que c’était sa faute. Elle serra et desserra ses poings comme marque de stress. Elle le regardait dans les yeux, essayant de lui faire voir qu’elle ne disait que la vérité, qu’il n’y avait pas de mauvais jeu... Elle se retourna posant ses mains sur sa tete...

-S’il vous plait... Il faut qu’on s’en aille ...




••••••••••••••••••••••••••••••••

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 114
Date d'inscription : 15/12/2015


MessageSujet: Re: [FINI]You don't have a choice ! - Ft Petit Sup Sam 2 Jan - 14:01

Pourquoi elle fronce les sourcils? Je me le demande, mais on dirait que quelque chose la tracasse vraiment. Est-ce que ça voudrait dire que le danger se rapproche? Comment elle le saurait? Au lieu de parler, la jeune femme détourne le visage de moi. Génial, je ne l’intéresse déjà plus. Elle doit être tellement déçu par ma performance, qu'elle préfère passer le temps en regardant la pluie. Je devrais lui offrir un thé ou un café.

"Uhm... Tu voudrais..."

Elle m'interrompt soudainement pour me reprocher de perdre du temps et le fait que je la traite comme un sujet d'article. Je me gratte le cuir chevelu en réfléchissant à une réponse, quelque chose qui puisse la rassurer sur la dernière chose qu'elle a dit, bien qu'en fait, elle ait raison. J'oublie souvent que les gens n'aiment pas être traité comme objectivement. Sûrement parce qu'elle débarque chez moi et déclare des choses bizarres, j'évite de la voir comme une personne à part entière, mais comme un sujet.

"Je ne t'étudie pas... Je cherche à comprendre... A te comprendre."

Dis- je avec l'inspiration du moment, pendant qu'elle me fixe. Elle se lève d'un coup, peut- être insatisfaite de ma réponse, avant de se tourner vers la porte. Les jeunes d'aujourd'hui ne peuvent pas rester tranquilles une seconde, il faut qu'ils bondissent du coq à l'âne, sans prendre le temps de réellement parler. Elle insiste de nouveau sur cette menace de mort, sans entrer encore une fois dans les détails. Que pouvons- nous faire avec si peu d'information? Cette clairvoyance doit être un pouvoir qu'elle possède, donc c'est une méta- humaine. Son coeur, encore une fois, bat régulièrement, donc aucun mensonge à l'horizon.

"Pas besoin de me prouver quoi que ce soit, dis- moi juste quel est ce danger et ce que je dois faire pour léviter."

Je me lève et m'approche d'elle. Son coeur bat plus vite, c'est sa peur qui s'exprime, j'ai appris à reconnaître ce genre de battement avec le temps. Je la vois poser ses mains sur sa tête d'un air désespéré, me suppliant de l'écouter. Je soupire.

"Bien, entendu. Allons- y, on va voir la police. Je connais quelqu'un qui pourra nous aider."

J'entends alors le bruit d'une voiture qui se gare devant chez moi. J'y jette un oeil, remarquant que le véhicule est totalement noir. Des hommes en sortent, armés jusqu'aux dents. Ils ne vont pas faire dans la dentelle, on dirait. Je reconnais le visage de l'un d'eux: c'est celui que je soupçonne de travailler pour le procureur comme homme de main. Ce fonctionnaire fait des affaires avec des gens très louches, mais personne à part moi ne le sait, grâce ma super ouïe. J'ai accumulé quelques preuves que je dois remettre à un policier que je connais, dans la soirée. Mais on dirait que le procureur ne l'entend pas de cette manière, il passe à l'action. Est-ce une coïncidence qu'il décide de se débarrasser de moi le jour même de la rencontre?

Maintenant, on peu me demander assez légitimement: que fait- il de si affreux? Il fait passer des armes à Metropolis pour des trafiquants, contre de belles sommes d'argent. L'un de ces trafics doit avoir lieu dans une heure, j'ai envoyé les coordonnées à cet ami flic, il pourra intercepter l'échange. Avec les preuves matériels que j'ai reliant le trafiquant au procureur, il est totalement cuit.

"On dirait qu'ils sont déjà là, je suppose que tu ne sais pas voler?"

J'attache des draps ensemble et accroche l'un des bouts à un tuyau, avant de jeter le reste par la fenêtre.

"Vas-y, je passerai juste derrière."

Ils ne vont pas tarder à arriver et personne n'est resté en bas de l'immeuble. Après que la clairvoyante ou je ne sais quoi ait commencé la descente, je la suis. J'aurais du attendre qu'elle soit tout en bas, mais j'ai peur de perdre trop de temps, je vais compter sur la solidité des matériaux. Comme dans tout bon film de suspens, un KRAK caractéristique se fait entendre à mi-chemin, avant qu'un des draps ne se déchire. Je tombe sur la jeune femme assez brutalement, mais place mon bras pour amortir discrètement la chute.

"Au fait, ma sauveuse a un nom?"

Dis- je, alors que nos visages sont tout près. Je la relève et commence à courir en direction du commissariat de police, en vitesse ordinaire.

••••••••••••••••••••••••••••••••

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://earth-alpha-dc.jdrforum.com

avatar


Messages : 117
Date d'inscription : 15/12/2015


MessageSujet: Re: [FINI]You don't have a choice ! - Ft Petit Sup Mar 5 Jan - 9:31



You Don't Have A Choice !
ft. Superman

Une fois entrée dans son appartement, Talia essayer de se calmer, mais elle savait que le danger n’était pas loin, elle savait qu’elle n’avait pas le temps et que celui était un atout qui pouvait les aider à s’échapper, ou juste faire face a l’ennemi. Elle n’avait pas le choix, et devait lui dévoiler son don. Ce n’était pas la seule capacité qu’elle possédait, mais autant ne pas tout dévoiler, surtout qu’elle aidait une personne qu’elle ne connaissait même pas. Talia resta assis, écoutant ce que le jeune homme avait à lui dire, avant de se lever trouvant qu’ils faisaient long. Ils devaient s ‘en aller, et parler n’était pas pour leur bien. C’est alors que Clark regarda par la fenêtre, se dirigeant aussi vers celle-ci, elle pu voir une de ses grande voiture noires, par laquelle descendaient des hommes.

Ils devaient aller a la police, et même si ce n’était pas une idée qu’elle envisagerait quand même, Clark l’avait soulagé un peu lorsqu’il lui dit qu’il connaissait un agent. Ils étaient près, et lorsqu’il lui demanda si elle ne savait pas voler surement, elle hausse un sourcil, la réponse étant claire, comme si lui pouvait voler. Elle le regarda alors prendre des draps pour faire comme une sorte de corde qu’il lança par la fenêtre, le bout étant accrocher encore à la fenêtre. Il lui demanda de descendre avant lui, mais elle pensait que c’était mieux si c’était elle qui descendait en dernier, seulement voila, il n’y avait pas de temps pour argumenter sur ce genre de décision et donc elle finit par descendre se servant de ses pieds pour ne pas trop descendre vite, et finir par s’écraser....Mais c’était comme si la poisse allait la suivre. En effet, les draps se détachèrent a quelques centimètres, et Clark se trouva sur Talia, bien qu’il fut aider par ses bras pour ne pas mettre du poids. Elle le regardait, alors qu’il lui demandait son prénom.

-Oui, désolé... Je m’appelle Talia, Talia Collins.

La pluie ne faisait que battre plus fort, mais une chance pour elle, Talia avait l’affiliation de l’eau et cela ne pouvait que les aider si jamais un de ces hommes voulaient les suivre, et... Ce qui était assez le cas. Lorsque les hommes avaient défoncer la porte de l’appartement de Clark, l’un d’eux avait pu voir la direction par laquelle ils étaient aller. Suivant leur pas, tout en courant, un son d’arme à feu se fit entendre, stoppant net Talia. L’autre brandit l’arme a feu direct sur Clark lui demandant de ne pas faire un geste de plus. Talia se posa sur un de ses genoux, passant sa main sur le sol tout à fait mouillé. Elle ferma les yeux, espérant que ca marcherait. Sa main jouant avec l’eau, elle fit passer des tentacules d’eau, pareil à celle qui lui avait servi de neutraliser le démon dans son bar. Ces tentacules enveloppèrent les jambes du mafieux, pour finir par l’envelopper complètement, lui faisant jeter son arme dans une autre ruelle.

-Courez...

Dit-elle, ne le regardant pas, maintenant l’eau sur le mafieux.

-Je vous suivrez, ne vous inquiétez pas pour moi, c’est vous qu’ils recherchent.



••••••••••••••••••••••••••••••••

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 114
Date d'inscription : 15/12/2015


MessageSujet: Re: [FINI]You don't have a choice ! - Ft Petit Sup Mer 6 Jan - 18:37

Je m'arrête immédiatement lorsque l'un des tireurs me menace, après que l'une balle de ses balles se soit fichée juste sous mes yeux à son tir de semonce. En effet, il n'y a pas de cachette contre ses projectiles et je ne veux pas qu'on apprenne que je suis invulnérable. Je me retourne alors, les bras levés et vois Talia poser un genou au sol, caresser l'eau comme si c'est un animal de compagnie. Dois- je réellement faire un commentaire sur ce genre de chose? Juste un mot: WTF!? Soudain, sous mon regard interpellé, l'eau semble danser autour d'elle, devenant une sorte de tentacule. Celle- ci se dirige à vive allure vers le tireur et se saisit de lui. Elle lui fait jeter son arme, avant que Talia ne m'ordonne de courir. Elle doit sentir que je ne compte pas m'en aller, car elle essaie de me rassurer. Franchement, quel genre de héros serais- je si je fuyais face au danger qui guette une jeune fille, bien que visiblement meta- humaine? Oui, c'est moi qu'elle a vu dans sa vision de mort, mais où est l'intérêt si c'est elle qui tombe à ma place? Nous devons survivre tous les deux, c'est non- négociable.

"D'accord!"

Cependant, Je m'avance vers elle.

"T'as vraiment cru que j'allais dire ça? Que j'allais te laisser affronter des tueurs pour sauver ma propre vie? Tu dois avoir une très mauvaise opinion des journalistes ma petite demoiselle."

Je pose l'une de mes mains sur son épaule et souris affectueusement.

"Laisse tomber, suivons- les, je suis sûr qu'ils me veulent vivant pour le moment, sinon je serais déjà mort. Mais si tu résistes, ils n'hésiteront pas à te descendre."

Le reste des hommes arrivent et se place en ligne devant nous en nous mettant en joue avec leurs armes automatiques. Ils nous ordonnent d'entrer dans l'une de leur voiture, chose que je fais sans résister. Je demande silencieusement -avec mes yeux- à Talia de faire pareil, dans une autre. La voiture démarre alors au moment où l'un d'eux me frappe au niveau de la nuque, dans le but de m'assommer. Je fais semblant de m'écrouler sur mon siège. Quelques minutes plus tard, on arrive dans un hangar désaffecté où se déroule un échange entre un trafiquant d'arme et le procureur. On me sort du véhicule en me traînant et me balance devant le fonctionnaire qui sourit. On me jette de l'eau sur la tête et me relève en donnant l'impression de me réveiller d'un profond sommeil. Où est donc Talia?

••••••••••••••••••••••••••••••••

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://earth-alpha-dc.jdrforum.com

avatar


Messages : 117
Date d'inscription : 15/12/2015


MessageSujet: Re: [FINI]You don't have a choice ! - Ft Petit Sup Mer 13 Jan - 20:19



You Don't Have A Choice !
ft. Superman

Une fois que le mafieux fut complètement envelopper par l’eau, il perdit conscience. Talia sourit un instant avant de voir que Clark n’allait pas s’en aller. La pluie s’accentua encore plus, et lorsqu’il posa sa main sur l’épaule de la jeune femme, elle laissa le mafieux libre, ne pouvant plus rien faire. Il voulait se livrer à eux, et donc elle le sera aussi. Lorsque les mafieux les entouraient, elle ne dit rien. Elle avait juste hoché doucement la tête. Elle savait que cela n’allait pas être marrant, et pourtant, s’il voulait faire ainsi, alors pourquoi pas.

Talia leva alors les mains lorsque les mafieux le lui dirent. Elle fut séparée de Clark, ses mains sur l’arrière de sa tête. Elle ne fit rien pour le moment, montant alors dans l’une des voitures, s’asseyant entre deux mafieux. Elle regardait autour d’elle, il y avait en tout quatre personnes. Deux devant, et deux en arrière. L’un des deux mafieux assis près de Talia, n’arrêtait pas de la regarder. Lorsque celui assis près du conducteur leur demanda de l’assommer, elle n’attendit pas une seconde avant de lui mettre un coup avec son front, le laissant assommer. Elle prit la tête de celui qui se tenait a sa gauche l’heurtant contre la vitre, avant que l’eau ne s’infiltre par la fenêtre près du conducteur, les éclats de verres de la vitre partirent sur le visage des deux hommes avant que l’eau ne se charge de les transporter hors de la voiture, les jetant près de la route. Se positionnant bien derrière le volant, elle suivit alors la voiture devant elle.

Talia était assez loin de la première voiture pour ne pas qu’ils la voient, ils n’avaient pas vu la scène et donc ils ne savaient pas ce qui s’était passé. Une fois arrivée vers une ancienne usine, elle se gara loin de la première voiture. Elle attendit qu’ils descendent pour finalement descendre à son tour. Elle devait attendre le bon moment avant d’agir, du coup, elle était parti voir les alentours de la dite usine. C’était un endroit abandonné et les gardes ne tardèrent pas tomber un a un. Elle ne pensait jamais en arriver la dans sa vie, mais lorsqu’elle était en colère, on ne pouvait plus l’arrêter.

La jeune demoiselle entra donc dans l’usine, le silence était affreux. Restant sur ses gardes, elle finit par arriver vers une sorte de porte. Heureusement, il y avait des fenêtres si jamais elle devait avoir besoin de l’eau et vu le nombre qu’il y avait, elle ne pouvait faire autrement. Ainsi, faisant la même chose, les éclats de verre partir en milles morceaux, avant que l’eau n’entre dans la pièce. Très vite, ils ne pouvaient plus voir autant a cause de l’eau qui tombait en épaisseur. Par la suite, assommant ceux qu’elle pouvait, elle avait finir par retrouver Clark, mais malheureusement pour elle, elle ne pu voir tout le monde. L’un des mafieux la pris par les cheveux la jetant contre le mur. Prenant appuie sur le mur, elle s’élança lui donnant un coup de poing suivit d’un coup de pied bloquer. Ce que le mafieux ne compris pas, c’est que Talia n’était en tout point comme lui, donc, le second coup l’assomma direct, le prenant ainsi par les cheveux pour le jeter un peu plus loin.

-Clark !! Il faut qu’on s’en aille ! Tu vas bien ??

Elle le prit alors par les mains pour l’emmener loin de la pièce. La pluie devenant de moins en moins dangereuse, l’eau sortant de la pièce, mais le sol resta mouillé. Talia ne s’en était pas sorti dans des blessures malheureusement, mais ce n’était que de simple plaies dû aux éclats de verres et aux quelques coups qu’elle avait reçu.

-Il faut que tu appelle ton ami pour venir...

Et par ami, elle voulait parler de l’agent de police qu’il connaissait. Elle leur avait donnédes sacrés coups, mais ils pouvaient se lever à tout moment.



••••••••••••••••••••••••••••••••

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 114
Date d'inscription : 15/12/2015


MessageSujet: Re: [FINI]You don't have a choice ! - Ft Petit Sup Jeu 14 Jan - 15:28

Avant que les choses n'aillent plus loin, un bruit de verre brisé nous fait tous tourner la tête vers le haut, là où l'eau commence déjà à s'infiltrer. La manière dont cette pluie battante bouge n'est pas normale, c'est la signature poétique de Talia Collins. Je n'arrive pas à y croire... Cette fille ne pouvait rester tranquille une minute, qu'est- ce qu'elle prévoit? Tout le monde sauf moi et elle sont aveuglés, je peux la voir mettre K.O. chaque personne dans la salle avec des techniques d'arts martiaux. Elle commence à me rappeler Batman, le chat dans la gorge en moins. La violence avec laquelle elle a assommé le dernier ennemi me fit faire une grimace, serrant les dents. Elle l'a jeté sur le côté en le tenant par les cheveux comme s'il n'était rien, acte totalement en contradiction avec son visage angélique et son air inquiet en m'approchant.

"Oui ça va, je n'en dirais pas tant de mes agresseurs... Tu as des ressorts dans les jambes ou quoi? He... Hey! Attends!"

Trop tard, elle se saisit de ma main et m'emporte avec elle, me relevant dans son élan, malgré mes protestations. Avec sa force herculéenne, elle m'emmène dehors, sous un paravent cependant relié à la structure extérieure. J'attrape mon téléphone pour appeler mon ami, il arrive quelques minutes plus tard en voiture de patrouille avec quelques collègues. Il y a un camion en face, on va le fouiller avec lui. On y trouve des caisses d'armes extraterrestres, je suis surpris. Alors qu'on fouille les caisses dans le camion, l'un d'eux se saisit d'une fusil et vise Talia pour l'abattre, sachant qu'elle est la plus dangereuse après ce que je lui ai dit sur la manière dont elle a mis hors jeu tous les mafieux. Seulement, étant capable de me mouvoir tellement vite qu'on a l'impression que je me téléporte, je l'ai vu bouger au ralenti. Ainsi, avant même qu'il ne lève son arme, je l'ai déjà vu venir. Je me fis trébucher exprès sur une imperfection du métal au sol, poussant assez fortement l'une des caisses pour heurter le tireur qui tombe à la renverse. Il a tout de même appuyé sur la gâchette, tirant au-dessus de nos têtes un rayon qui sort par la grande porte vers le ciel. On nous a trahi.

Je jette le policier corrompu dehors, avant de refermer la porte. Les autres dehors tentent de l'ouvrir en tapant dessus, je fonce à la place du conducteur.

"Talia viens t'asseoir, il faut qu'on bouge, maintenant!"

Je démarre la voiture juste au moment où mon soi-disant ami a l'idée de tirer avec son pistolet, mais les balles ricochent avant de nous atteindre. Je prends la direction de l'autoroute, étant déjà à la sortie de la ville.

"Bon sang! J'ai parfois l'impression d'être à Gotham! Nous devons... Je sais pas."

Je regarde la route l'air inquiet, parce que j'ai des armes à haute technologie à l'arrière et je ne peux pas me fier à la ville pour les garder...

••••••••••••••••••••••••••••••••

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://earth-alpha-dc.jdrforum.com
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: [FINI]You don't have a choice ! - Ft Petit Sup

Revenir en haut Aller en bas
[FINI]You don't have a choice ! - Ft Petit Sup
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» [Fini] Mon nabaztag devient un mir:ror !
» CASUS BELLI c'EST FINI ?
» Heavy Rain - spoil free pour ceux qui l'ont fini
» [FINI] Call of MW2 ... URGENT URGENT
» Discussions sur le jeu fini [PAS DE BALISE SPOILER]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Earth-Alpha :: Metropolis-